• Le succès du film «Demain» et du livre d'Emmanuel Druon «Écolonomie, Entreprendre sans détruire»  (dans lequel il détaillait les nouvelles techniques développées chez Pocheco) a conduit de nombreux chefs d'entreprise et de salariés à venir s'inspirer de cette nouvelle méthode de management et de production. Forts de ces expériences, Emmanuel Druon et ses équipes ont souhaité répondre positivement à ces demandes de partage entre pairs en créant le bureau de conseil Ouvert qui, depuis cinq ans, accompagne cent entreprises dans le monde pour le développement de cette approche écolonomique. Dans ce nouveau livre, Emmanuel Druon aborde de manière transversale le rapport à l'écologie, à la biodiversité, à la mobilité, à la construction, aux ressources en eau, en énergie et aux matières premières de ces industriels et salariés qui ont décidé de choisir la transformation créatrice comme nouveau modèle de développement.

  • "Il est plus économique de produire de façon écologique." C'est à partir de cette affirmation, à contre-courant de la pensée traditionnelle, qu'Emmanuel Druon, entrepreneur près de Lille, a transformé, avec ses 122 collègues, l'entreprise Pocheco depuis dix-sept ans.  

  • Emmanuel Druon est un chef d'entreprise atypique. Avec son équipe, il a transformé en vingt ans l'entreprise Pocheco - PME de cent quatorze employés et leader français de la fabrication d'enveloppes - en l'une des entreprises les plus avancées dans l'économie circulaire. Tout, ou presque, y est recyclé : les déchets sont utilisés comme des ressources ; la production de papier, d'encre, d'électricité est issue de sources renouvelables ; l'usine, autonome en eau, est surplombée de ruches et bordée par un verger.
    Dans son premier ouvrage Écolonomies. Entreprendre et produire autrement, il expliquait pourquoi agir de façon plus écologique est plus économique à long terme. S'il revient sur les idées innovantes et les solutions opérationnelles mises en oeuvre par Pocheco et transposables à toute entreprise, il s'attache ici plus particulièrement à la dimension humaine. Implantée dans une région détenant les records de taux de chômage et de cancer, de même que de vote pour le Front national, il explique comment la direction écologique et sociale donnée à l'entreprise et la solidarité donnent du sens au travail de chacun et permettent une constante amélioration des relations humaines, donc de l'efficacité. Il démontre, par l'exemple, qu'il est possible de vivre heureux au travail - même dans une usine - et que l'industrie du XXIe siècle sera humaine autant qu'écologique.

  • "It is more economical to produce in an ecological way." It is on the basis of this affirmation, that over the last twenty years, Emmanuel Druon, an entrepreneur near Lille, has transformed, with his 131 colleagues, the company, Pocheco. While most companies are encouraged to seek profitability at any cost, Emmanuel and his team have bet that taking care of the planet and human beings will ensure a true sustainability for their endeavor. Autonomy in water and heating, photovoltaic panels, recycling, reforestation, green roofs, phyto-purification, insulation, and chemical and pollutant eradication: a global strategy is in place to progressively minimize the factory's impact on the biosphere. This book is the colorful account of this adventure, from its inception in 1997 until today. With conviction, humor, and precision, the author shows us how this strategy is not only effective, but indispensable if we are to continue to develop economic and industrial activities in the future.

  • Emmanuel Druon dirige depuis 15 ans la société Pocheco, une entreprise atypique et pourtant prospère, dont l'activité et la démarche sont guidées par les 3 principes du développement durable :
    - Réduction de l'impact sur l'environnement et prévention des pollutions - Réduction du risque au travail et baisse de la pénibilité des postes - Amélioration de la productivité de l'activité et du site industriel " On ne perd pas sa citoyenneté en franchissant les portes de l'entreprise " " Il est plus économique de produire de manière écologique ! " Voici les credos d'Emmanuel Druon.

    Partant de son propre exemple et de celui d'autres entreprises engagées dans cette voie, il propose dans ce livre un mode d'emploi des " écolonomies " appliquées (terme né d'une contraction entre écologie et économie signifiant une épargne réalisée avec une action positive sur l'environnement naturel).
    Préfacé par Corinne Lepage (qui est à l'origine de ce concept), l'ouvrage a pour ambition d'illustrer par l'exemple et de manière souvent polémique les solutions écolonomiques qui permettent de surmonter les crises du financement de l'activité industrielle, de la relation sociale et de l'impact de nos activités sur l'environnement. Il s'agit à la fois d'un témoignage et d'une réflexion, accompagnés de propositions opérationnelles.
    Les entreprises sont souvent dirigées par des personnes ayant le même cursus (HEC, etc.). Emmanuel Druon se place en " anti-conformiste " qui apporte des solutions simples, avec des mots simples.
    Il s'agit de proposer une " révolution industrielle ", avec les armes du 21e siècle. Un modèle qui engage la responsabilité personnelle du chef d'entreprise (promesses de qualité et obligation de résultats), qui privilégie la proximité et combat les délocalisations, et qui exige une analyse du cycle de vie des produits.

  • 62% des salariés ressentent un niveau de stress élevé (La Tribune 17/05/2013).
    Après la réflexion de fond sur la manière d'entreprendre, de gérer et de produire autrement qu'il avait amorcée dans Ecolonomies, Emmanuel Druon s'intéresse ici à comment travailler autrement. Il nourrit son livre d'interviews et entretiens.
    Dans un contexte où la relation au travail est chahutée par la crise, la souffrance au travail se développe, comme si tous les maux de la société, la précarité, le consumérisme, le productivisme, la compétition, s'y concentraient. La relation à l'autre y est souvent problématique, conflictuelle, douloureuse ou encore inexistante.
    Or au sein de Pocheco, l'entreprise de l'auteur, on travaille autrement: les modes de fonctionnement sont différents et peuvent servir de source d'inspiration pour toute entreprise et ses salariés, par exemple :
    - La suppression de toutes les fonctions d'encadrement intermédiaire, des strates de chefs, sous-chefs, etc. qui engendraient une situation de tension, notamment en raison d'une certaine rétention de l'information.
    - La création d'un comité de direction paritaire, constitué de trois hommes et trois femmes très autonomes, référents (plutôt que " chefs ") qui fédèrent les équipes.
    - L'insistance portée sur l'autonomie des salariés qui rédigent eux-mêmes leurs fiches de poste et procédures, avant de les faire valider par le CoDir.
    - La transmission du savoir-faire : 10 à 15 % du temps de travail est passé en formation, dispensée non par des consultants extérieurs mais en interne, selon un principe de réciprocité qui incite à la coopération et non la compétition.
    - Polyvalence des postes, afin de prévenir les TMS dus à la répétition des gestes, accroissement de l'automatisation sans perte d'emploi, travail sur l'ergonomie des postes et la multiplicité des tâches.
    Ces pratiques, et bien d'autres, ont permis chez Pocheco des gains tant de productivité que de qualité dans la relation des salariés au travail.
    Les propositions de Pocheco représentent des alternatives à ce qui existe dans bon nombre de sociétés. Sans être utopiques, au contraire, elles peuvent être facilement mises en place pour le plus grand bénéfice de toutes les parties prenantes de l'entreprise.

  • À travers ces dessins gigantesques qui se font face, Réjean Dorval nous invite à une introspection, une divagation qui nous permet de reconnecter avec notre sensibilité la plus profonde, la plus archaïque. Ces paysages de montagne et ces corps agissent comme un puissant psychotrope qui nous invite à la fois à l'ancrage de soi dans cette réalité sauvage de la nature mais aussi au vertige produit dans l'immensité de ce monde.

empty