• La gestion alternative consiste à gérer des produits d'investissement selon des méthodes qui optimisent le couple risque /rendement. Plus concrètement, les gérants alternatifs visent un objectif principal : celui d'obtenir des performances toujours positives quelles que soient les tendances des marchés financiers (actions, obligations, matières premières...).Pour parvenir à cette décorrélation, ils disposent de tout une gamme de techniques souvent très sophistiquées. Auparavant réservée aux investisseurs et aux familles fortunées, la gestion alternative s'intègre progressivement dans le paysage des placements offerts aux particuliers français. Mais avant d'investir, il convient de comprendre les règles de base de ce type de gestion. Cet ouvrage permet de cerner ces principales caractéristiques et analyse les stratégies mises en oeuvre par des gestionnaires reconnus dans ce domaine. Agrémenté de nombreux exemples et d'un lexique, la Gestion Alternative est un ouvrage pédagogique et pratique dans un domaine souvent opaque et complexe

  • L est fréquent de lire qu'il existerait autant de stratégies de gestion alternative que de hedge funds à travers le monde, soit environ... 10000.
    L'univers de la gestion alternative est certes luxuriant, constitué de gérants de portefeuilles capables d'exploiter toutes les inefficiences de marché qu'il s'agisse des actions, des produits de taux, des devises ou encore des matières premières. Pour autant, sous l'impulsion des investisseurs institutionnels, qui s'intéressent de plus en plus à ces techniques de gestion, cet univers tend à se rationaliser.
    Pour identifier ces gérants de talent, les procédures nécessaires exigent des ressources considérables: bases de données, analyse de portefeuilles, batterie d'indicateurs et rencontre systématique avec l'équipe en charge de la gestion de manière à en comprendre parfaitement la pertinence. Un travail conséquent qui n'est naturellement pas à la portée de l'investisseur privé. Néanmoins, la multigestion alternative, qui consiste à créer des fonds investissant au sein de hedge funds suivant des méthodes propres à chaque société de gestion, permet d'accéder aux vertus de la gestion alternative, principalement cette capacité d'amortir les phases de baisse en période de corrections boursières. Comment interviennent ces fonds de fondsoe Quelles en sont les grandes caractéristiquesoe À quel type d'investisseur se destinent-ilsoe Quelles fonctions remplissent- ils dans un portefeuille, un contrat d'assurance vie?
    Ce livre, le premier en français sur ce thème, permet de cerner les spécificités de la multigestion alternative, une technique en plein développement actuellement. Même si elle n'est pas récente. Pour preuve, le premier fonds de fonds de gestion alternative a été lancé il y a quarante ans! Un recul historique qui permet d'apprécier pleinement tous les apports de la multigestion alternative.

  • Durant le mois de septembre 2008, dans l'une des salles de marché les plus réputées au monde pour son expertise sur les produits dérivés, les traders arborent une tenue vestimentaire surprenante. Un tee-shirt blanc remplace la traditionnelle chemise. Un tee-shirt sur lequel il est inscrit en gros caractères noirs : «La fin du monde, j'y étais.» Excessif ? Très certainement. Quoi que.
    En l'espace de quelques mois seulement, le monde a changé, c'est une évidence. Si tout démarre de l'immobilier aux Etats-Unis, de manière quasi anecdotique, c'est un système entier qui va progressivement s'effondrer. Un système dominé par le recours au crédit et l'inconscience de s'appuyer sur des résultats qui, de façon doctrinale, ne peuvent croître qu'à un rythme supérieur à 15 %par an.
    La fin du monde ? D'un certain monde dans tous les cas, un univers dessiné et façonné par ce qu'il était convenu d'appeler des icônes à l'image de ces banques d'affaires américaines devenues des modèles pour des milliers d'étudiants et des cohortes de compétiteurs européens et asiatiques. Le risque systémique a certes été évité par une action prompte et concertée des autorités monétaires. Pour autant, les plaies semblent profondes.
    Comment rendre compte avec précision de ce bouleversement que nous venons de connaître sans tomber dans le travers qui consisterait à bâtir une analyse d'une durée de vie difficile à appréhender ? Nous avons opté pour un angle bien spécifique : se contenter des faits. Le procédé peut paraître simple. Sans doute. Mais, au regard de l'enchaînement des événements majeurs qui se sont déroulés durant un laps de temps très court, la chronologie des faits semble suffire à elle-même pour mesurer toute l'ampleur du cataclysme.

empty