• Depuis sa première parution en 1992, ce livre a suscité de nombreuses polémiques. On a cru le réfuter, avec facilité. N'annonçait-il pas la "fin de l'Histoire" et le triomphe mondial de la démocratie libérale ? Or, si l'on a vu s'effondrer les derniers totalitarismes, la victoire idéologique, géopolitique et historique de l'Occident que semblait prophétiser Fukuyama n'a pas eu lieu. Sans doute, et le philosophe le sait bien.
    Son propos est autre : sa perspective est mondialiste ; l'idéal de la démocratie libérale, affirme-t-il, ne peut être amélioré sur le plan des principes. Au coeur de sa réflexion, la conviction qu'il faut continuer de penser l'histoire de l'humanité comme cohérente et orientée. Le devenir de la démocratie mérite qu'on médite les réflexions de Fukuyama : plus subtiles que l'image schématique qui s'est imposée d'elles, elles aident à penser un monde chaotique.

  • La biotechnique contemporaine menace-t-elle d'altérer la nature humaine et de nous propulser ainsi dans une «post-humanité» effraynate ?
    La nature humaine modèle et détermine les différents types possibles de régimes politiques. Toute technique assez puissante pour remodeler ce que nous sommes menace potentiellement la démocratie libérale et la nature de la politique elle-même. Nous devons refuser ces mondes futurs qui nous sont proposés sous le faux étendard de la liberté - qu'il soit celui des droits de reproduction illimités ou celui de la recherche scientifique sans entraves.
    La liberté véritable signifie la liberté, pour les communautés politiques, de protéger les valeurs qui les fondent contre la révolution biologique d'aujourd'hui.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Nations are not trapped by their pasts, but events that happened hundreds or even thousands of years ago continue to exert huge influence on present-day politics. If we are to understand the politics that we now take for granted, we need to understand its origins.Francis Fukuyama examines the paths that different societies have taken to reach their current forms of political order. This book starts with the very beginning of mankind and comes right up to the eve of the French and American revolutions, spanning such diverse disciplines as economics, anthropology and geography.The Origins of Political Order is a magisterial study on the emergence of mankind as a political animal, by one of the most eminent political thinkers writing today.
    />

  • IDENTITY

    Francis Fukuyama

    Currently in Bill Gates's bookbag and FT Books of 2018 Increasingly, the demands of identity direct the world's politics. Nation, religion, sect, race, ethnicity, gender: these categories have overtaken broader, inclusive ideas of who we are. We have built walls rather than bridges. The result: increasing in anti-immigrant sentiment, rioting on college campuses, and the return of open white supremacy to our politics. In 2014, Francis Fukuyama wrote that American and global institutions were in a state of decay, as the state was captured by powerful interest groups. Two years later, his predictions were borne out by the rise to power of a series of political outsiders whose economic nationalism and authoritarian tendencies threatens to destabilise the entire international order. These populist nationalists seek direct charismatic connection to 'the people', who are usually defined in narrow identity terms that offer an irresistible call to an in-group and exclude large parts of the population as a whole. Identity is an urgent and necessary book: a sharp warning that unless we forge a universal understanding of human dignity, we will doom ourselves to continual conflict.

  • Weak or failed states - where no government is in control - are the source of many of the world's most serious problems, from poverty, AIDS and drugs to terrorism. What can be done to help?

  • In The Origins of Political Order , Francis Fukuyama took us from the dawn of mankind to the French and American Revolutions. Here, he picks up the thread again in the second instalment of his definitive account of mankind's emergence as a political animal. This is the story of how state, law and democracy developed after these cataclysmic events, how the modern landscape - with its uneasy tension between dictatorships and liberal democracies - evolved and how in the United States and in other developed democracies, unmistakable signs of decay have emerged. If we want to understand the political systems that dominate and order our lives, we must first address their origins - in our own recent past as well as in the earliest systems of human government. Fukuyama argues that the key to successful government can be reduced to three key elements: a strong state, the rule of law and institutions of democratic accountability. This magisterial account is required reading for anyone wishing to know more about mankind's greatest achievements.

  • A history of the origins of modern democratic societies traces the development of formative political institutions conceived by evolving tribal groups that embraced an idea of government that is accountable to its citizens. By the award-winning author of The End of History and the Last Man . Original.

  • Dans toutes les sociétés modernes, à peu d'exceptions près, le modèle tribal des origines a céder la place à système politique institutionnalisé, fondé sur un état centralisé, garant de la paix et de lois communes à tous les citoyens. Certaines de cette société ou rendu les gouvernements responsables devant leurs électeurs. Nous tenons souvent ces institutions pour acquises, alors même qu'elles sont encore absentes ou inefficaces dans beaucoup de pays aujourd'hui, ce qui entraîne d'ailleurs des conséquences désastreuses dans le reste du monde Dans le début de l'histoire, des origines de la politique à nos jours, Francis FUKUYAMA, un des grands penseurs de notre époque et auteur du best-seller « La fin de l'histoire et le dernier homme » , nous livre un regard radical sur le processus de formation de nos institutions politiques fondatrices. Il remonte jusqu'à l'organisation sociale de nos plus vieux ancêtres et suit, partant des primates l'évolution de la politique en passant successivement par les premières sociétés tribales, la naissance de l'État moderne en Chine, l'émergence de l'État de droit en Inde et au Moyen-Orient, le développement de la responsabilité politique en Europe jusqu'à l'aube de la révolution française. Mobilisant un large champ de connaissances - histoire, biologie évolutive, archéologie et économie -, FUKUYAMA nous offre ici un ouvrage brillant et provocateur, qui présente les origines des sociétés démocratiques sous un nouveau jour et révèle les problématiques essentielles de la chose politique.

  • Three years ago, Fukuyama began an explosive debate about the future of the world in the post-Cold War era with an article entitled "The End of History and the Last Man". Now he has expanded on his original themes to address the fundamental and far-reaching themes of the approaching Millennium.

  • La société occidentale, avec ses modèles, ses valeurs, son histoire, est-elle appelée à disparaître ? Criminalité, drogue, suicide, mais aussi travail, justice, associativité, ou encore civisme, famille, fécondité : depuis plus de trente ans, en Europe comme aux Etats-Unis, tous les indicateurs de la confiance chutent.
    Or, comme le montre Francis Fukuyama, sous le présent désordre perce une donne nouvelle. L'apparent chaos cache une transition. Et la grande fracture annonce une grande reconstruction. Que deviendra notre " vivre-ensemble " ? Serons-nous encore des " animaux politiques " ? Dressant un tableau sans complaisance de la rupture, dépassant l'opposition convenue entre biologie et sciences humaines, renouant avec l'idée de la nature humaine et théorisant le capital social, Francis Fukuyama livre ici toutes les clés du Grand Bouleversement.

  • Anglais TRUST

    Francis Fukuyama

    Explains the relationship between culture and economics and predicts which countries will win the ongoing battle for economic dominance

  • Attacking the right-wing policymakers he had associated with, the author argues that the Bush administration, in the war in Iraq, has wrongly applied the principles of neoconservatism. He provides an approach, which emphasizes the importance of solving the problem of development and of creating multiple international institutions.

  • The dramatic advances in DNA technology over the last few years are the stuff of science fiction. But what are the moral and political consequences? "Our Posthuman Future" is an analysis of one of the biggest problems ever to face the human race.

  • Cet essai n'est pas un livre d'économie.
    C'est un essai sur l'économisme, la critique de son statut. Oh ! les beaux discours !. Refonder le capitalisme. pour mieux le consolider, et retrouver la croissance " durable " ; sauver son " esprit ", mais quel esprit du capitalisme ? Sous ses diverses formes, ses boursouflures financières dévastatrices, on trouve des racines communes : le marché et la concurrence, la guerre civilisée mais mal régulée de tous contre tous ; l'alliance avec la technoscience, Prométhée déchaîné qui se heurte aux limites de la planète ; le jeu comme divertissement généralisé, et pas seulement celui des financiers ou des escrocs plus ou moins démasqués.
    Tout cela ayant à voir avec le goût irrépressible des hommes pour la démesure. Mais si l'ordre économique avait, à son origine, partie liée avec la spiritualité, il est devenu un culte voué à la cupidité. Et la colère, sourde ou vive, les angoisses, les frustrations s'accumulent. Pour éviter leur explosion, il faut cesser de placer l'argent, le profit et la croissance matérielle au centre de la mondialisation.

empty