• Depuis l'époque ducale, Dijon n'a pas failli à sa réputation de capitale du bien manger et du bien boire. Ce qui a logiquement aboutit à sa désignation comme " Cité de la gastronomie ". Avec cet ouvrage, riche en illustrations, c'est un voyage en gourmandise que nous propose Guy Renaud. Dijon est sans conteste une des villes qui a le plus marqué l'histoire de la gastromie. Et une des villes dont l'histoire a été la plus marquée par la gastronomie. Les fastes des cuisines au Moyen Âge, les grands établissements dijonnais : Marais, Pré aux Clercs, Trois Faisans, Chapeau Rouge, La Cloche... Les produits de qualité et les recettes savoureuses : cassis, moutarde, pain d'épices, gougère, jambon persillé, oeufs en meurette, pâté Racouchot...
    Une fois le livre refermé, c'est notre appétit qui est ouvert !

  • Guy Renaud remonte les siècles pour faire découvrir les secrets enfouis de la ville et de ses environs.
    Quatre grands thèmes sont abordés :
    - Secrets d'histoire.
    - Sites enfouis ou disparus.
    - Crimes et châtiments.
    - Cultes et légendes.

  • En trente ans, Guy Renaud, guide pour les offices du tourisme de Dijon et de Beaune, a eu tout le loisir de sillonner les chemins pittoresques de la Bourgogne, du Morvan à la côte viticole, de l'Auxerrois au Brionnais, et de photographier au passage tous les sites incontournables, mais aussi les moins connus. Il dispose ainsi d'une foule d'informations qu'il serait dommage de ne pas partager.
    Ce livre s'adresse à tous les amoureux de la Bourgogne. Ils y trouveront un rappel historique et géographique, et aussi une nouvelle approche des ducs de Bourgogne, de l'histoire des jardins, des lieux de spiritualité, des personnalités qui ont participé à la grandeur de la région. D'Alésia au TGV, toutes les époques apparaissent sous un éclairage parfois inattendu.
    Le lecteur trouvera également au fil des pages de nouvelles incitations à découvrir des sites méconnus, ou à se remémorer le passé. Autant d'invitations au voyage dans le temps et dans l'espace, illustrées par de magnifiques photographies.

  • Terrot, Pernot, Lanvin ou la Manufacture des Tabacs sont autant de noms qui ont laissé des traces profondes dans la mémoire des Dijonnais. A côté de ces grandes entreprises, une quantité de Maisons plus modestes ont fabriqué des spécialités alimentaires, des cycles, des clés à molette, des biberons, de l'optique, etc., autant de fragments d'un riche passé industriel que cet ouvrage s'attache à faire revivre.

  • Au Pauvre Diable, Les Magasins Modernes, Oudebert, Houdart. Toutes ces enseignes aujourd'hui disparues font partie de la mémoire collective dijonnaise. Quelques autres, les plus rares, ont traversé les décennies et sont encore en activité, souvent à la périphérie de la ville.
    De l'arrivée du chemin de fer à nos jours, des cartes postales anciennes, des factures, des publicités sont l'occasion d'évoquer ces activités qui sont le reflet de la vie quotidienne de nos jeunes années, de nos parents et grands-parents.

  • Histoire de Beaune

    Guy Renaud

    L'Histoire de Beaune s'efforce surtout de décrire la manière dont les Beaunois ont vécu les événements qui se sont succédé dans leur ville.
    Le récit commence à l'époque gallo-romaine à l'époque du castrum, se poursuit par l'arrivée des Burgondes, évoque les débuts de la christianisation, retrace l'accession de Beaune au statut de capitale judiciaire du duché. Sont ensuite racontés les démêlés avec Louis XI, les guerres de religion, l'installation de nombreux ordres religieux dans le cadre de la Contre-Réforme, les travaux d'urbanisme sous Louis XIV et Louis XV.
    La Révolution a connu à Beaune, comme partout en France, sa période de radicalisation et de destructions. Sous Napoléon, les Beaunois s'accommodent de la conscription, profitent de l'expansion du négoce des vins, avant de basculer dans l'opposition à la Restauration. La seconde moitié du XIX° siècle voit l'arrivée du chemin de fer et de l'eau courante grâce aux bornes-fontaines, l'occupation prussienne puis la crise du phylloxéra.
    Au XX° siècle, c'est l'arrivée des autoroutes et le développement industriel qui retiennent l'attention, après les épreuves subies au cours des deux guerres mondiales. Grâce aux rapports des sous-préfets, préfets et commissaires de police, aux délibérations de la chambre de ville puis du conseil municipal, aux témoignages des contemporains, puis à la presse, l'auteur tente de saisir l'opinion publique aux différentes époques, afin de brosser un tableau vivant de l'histoire de la ville.

  • La sélection des 100 dates incontournables qui ont marqué l'histoire de Dijon de sa fondation à nos jours.

  • Un motif ornemental sur une façade, une statuette dans une niche, un bestiaire particulièrement fourni, des monuments et des statues dont l'histoire est tombée dans l'oubli : tout ce qu'on appelle « le petit patrimoine » s'ouvre à vous grâce à ces flâneries dans la ville. Guy Renaud, guide depuis de nombreuses années à l'office du tourisme, vous invite à cette visite pittoresque qui met en lumière les curiosités architecturales et historiques de Dijon. Suivez-le et laissez-vous surprendre !

  • L'arrivée prochaine d'un nouveau tram à Dijon est l'occasion de renouer avec les liens tissés entre le rail et la ville.
    Une riche sélection iconographique nous permet ainsi de revivre l'évolution ferroviaire depuis le premier train en 1849 jusqu'au futur TGV Rhin-Rhône. Les cartes postales anciennes servent également de prétexte à une balade dans les rues dijonnaises à bord du tramway électrique urbain. Nous effectuons son parcours dans la ville et prenons ainsi conscience des traces qu'il a pu y laisser. Sont également évoqués les « tacots », qui permettaient aux Dijonnais de se rendre sur la côte ou l'arrière-côte, dans la vallée de l'Ouche, vers la Bresse, Champlitte ou Châtillon-sur-Seine pendant que, à l'inverse, ces mêmes véhicules transportaient les ruraux jusqu'à la capitale bourguignonne pour leurs affaires.
    Laissez-vous entraîner dans cette visite de l'histoire dijonnaise et attention à la fermeture des portes !

  • Après avoir fait l'historique de la division de l'Allemagne et retracé les tentatives de rapprochement entre RFA et RDA, cet ouvrage raconte les conditions dans lesquelles a eu lieu l'unification.
    Pourquoi à ce moment précis ? Quelles en furent les acteurs ? Quelles conséquences pour l'Allemagne ?

  • Près de 60 sujets pour redécouvrir la Bourgogne - Une iconographie riche (gravures et documents divers) - La dame de Vix, la communauté des Blancs, le tableau de David emmuré à Saint-Fargeau, des sources divinatoires, guérisseuses ou malfaisantes, une pierre qui vire, les « vivres », ces monstres bourguignons, les vestiges de l'Antiquité dans la région, un temple bouddhiste, des saints et des personnages aux fins sanglantes, le mythe de la Toison d'or, le mystère de la forge de Fontenay.

  • Le 11 septembre 2001 a-t-il constitué, dans la dynamique des rapports ethniques, le moment d'une rupture radicale, d'une ère nouvelle ? De telle sorte que notre monde porterait la marque d'un " avant " et d'un " après " ? L'intuition qui a présidé au colloque dont il est question dans ce recueil et qui en est l'un des thèmes récurrents, c'est que le 11 septembre a plutôt révélé ce qui était déjà là, latent.
    Le choc passé, a-t-on fait dans les médias et dans l'opinion publique les associations redoutées entre immigration et terrorisme, terrorisme et communautés arabes ? Les rapports entre les diverses communautés du Québec ont-ils été modifiés ? Les lois et les politiques adoptées à la hâte, légitimées par la nécessité d'assurer la sécurité des citoyens, mettent-elles en péril les droits et libertés démocratiques au Canada comme, plus largement, en Amérique du Nord et en Europe ? Le repli sécuritaire entraînant la construction de nouvelles frontières continentales maintiendra-t-il les communautés du Sud dans l'exclusion d'un " autre monde " ? Que savons-nous de l'Islam et de l'islamisme ? Et de façon générale, les religions dans leurs dimensions publiques, dans leurs rapports d'hier et d'aujourd'hui avec les cultures et dans la dynamique quotidienne des relations ethniques ? Voilà quelques-unes des questions abordées dans ce livre par des chercheurs de diverses disciplines des sciences sociales et des sciences de l'éducation oeuvrant dans le domaine des relations ethniques, amenés à s'interroger sur les sources et sur les répercussions de ce qu'on appelle maintenant " les événements du 11 septembre ".

empty