Livres en VO

  • Le berger et le chacal

    Jean de La Fontaine

    • Arlea
    • 21 Novembre 1997

    Côté arabe, ce sont des animaux : le lion et le chacal. Côté français, des hommes : le berger et le roi. Et pour tous un même complot. Ouvrage à manipuler avec astuce !

  • 25 fables

    Jean de La Fontaine

    • Tituli
    • 17 Juin 2018

    C'est en américain contemporain que ce traducteur s'essaie aux fables, recréant l'humour et le ton du texte initial dans une version allègre où les trouvailles abondent. Il se sert très à propos des tournures énergiques du parler familier, afin de restituer la verve incisive du fabuliste. Confrontée à la langue du 17ème siècle, la mise en regard de cette très moderne version anglaise avec les tangrams d'Edith de Tarragon est très adaptée pour les enfants. Les vidéos de lectures par le traducteur, indiquées par des flashcodes, invitent le lecteur à apprécier la musicalité des textes dans les deux langues.

    Trraduction anglaise de Christopher Carsten.

  • Cet ouvrage propose pour la première fois les Fables de la Fontaine traduites en vietnamien par Nguyen Van Vuinh. Journaliste, traducteur et éditeur (1882-1936), ce pionnier de la francophonie au Vietnam permettra aux jeunes générations de découvrir ou de redécouvrir un grand classique de la littérature.

  • En 1776, parut une traduction des Fables de Jean de La Fontaine dans le parler gascon spécifique de Bayonne qui, rappelons-le au passage, n'était pas spécialement basque...
    La présente réédition, basée sur une sélection de 50 Fables est un bon moyen de découvrir le parler gascon du Bas-Adour, lequel fait l'objet d'une courte étude explicative en début d'ouvrage..

  • Thomas part seul avec son père à Cadaquès. Il connaît bien ce village du Nord de l'Espagne, face à la mer, où il a passé de nombreux étés en famille, mais il est curieux de le découvrir pour la première fois en hiver, vidé de ses touristes. La mère de Thomas, spécialiste d'art moderne, est contrainte de rester à Paris car elle est chargée de préparer la prochaine exposition consacrée à Salvador Dali. Dès le premier soir, Thomas est invité par deux adolescents de son âge dans une somptueuse propriété, où il remarque un tableau qui ressemble à s'y méprendre aux célèbres montres molles de Dali...

    Niveau A1 Découverte du CECRL (« Je découvre l'espagnol » / Dès le CM2 - 6è - 5è).

    Tip Tongue, ce sont avant tout de vraies, de bonnes, de chouettes histoires, écrites par des auteurs de littérature jeunesse anglophones, hispanophones ou germanophones, qui utilisent une langue authentique. Les romans passent petit à petit en anglais, en espagnol ou en allemand, de manière progressive et naturelle, et le dernier chapitre est intégralement dans la langue-cible. Chaque histoire fait vivre au lecteur un véritable voyage linguistique, en immersion. Plaisir de lecture immense et fierté de comprendre une langue étrangère, tous les ingrédients d'une pédagogie positive sont au rendez-vous !
    Tip Tongue a obtenu le Label européen des langues, récompensant des projets pédagogiques d'excellence en matière d'apprentissage et d'enseignement innovants des langues étrangères.

  • En 1878, trois ans après l'inauguration de son monument, Charles Garnier écrivait dans son Nouvel Opéra : « L'opéra est un art riche - une synthèse des arts - et le lieu dans lequel les hommes viennent le goûter doit préparer, accompagner, compléter leur plaisir. Le bâtiment doit être à l'unisson ; il doit constituer un équivalent, dans l'ordre de l'architecture, de ce qu'est l'art lyrique dans celui du spectacle. » Un siècle et demi plus tard, l'Opéra Garnier n'en finit pas d'étonner le visiteur car son architecte de génie en avait pensé chaque recoin, capable de fondre en une subtile alchimie l'ensemble des arts par une succession de chocs architecturaux : sur la façade où les ors brillent, masques, festons et fonds mosaïqués enchevêtrent leurs reflets dans la polyphonie des marbres aux origines multiples ; la statuaire, extraordinaire, orne frontons, loggias et avant-corps et se dresse fièrement vers le ciel.

    Une fois à l'intérieur, l'escalier, spectacle théâtral à lui seul, est déjà un avant-goût de ce qui se déroulera plus tard, sur la scène. On éprouve la sensation d'être accueilli dans un temple de l'esprit, un décor baroque et un foisonnement de couleurs.
    C'est à une découverte exhaustive de l'Opéra que nous convie Gérard Fontaine pour découvrir sous tous ses angles le bâtiment rêvé et réalisé par Charles Garnier. Ce texte initiatique nous entraîne dans les dédales secrets et magnifiques vers la salle, la scène et le foyer de la danse où peintures et sculptures, témoins silencieux de milliers de représentations et d'aventures humaines, décorent les moindres recoins.

    Dans ce récit vivant et tonique, publié à l'occasion des 350 ans de l'Académie nationale de musique, où l'on retrouve également la pensée de Charles Garnier à travers des citations choisies, toutes les oeuvres, peintures et sculptures, sont inventoriées. Enfin la « palette Garnier » décrit techniques et matériaux choisis par l'architecte. Cette somme est accompagnée des superbes photographies de Jean-Pierre Delagarde qui a su restituer l'ambiance de ce lieu mythique, cette oeuvre d'art totale.

  • "La Fontaine a tiré ce conte d'un ouvrage de Jean Boccace, Le Décaméron, oeuvre allégorique médiévale célèbre pour ses récits de débauche amoureuse qui vont de l'érotique au tragique. Ce vieux seigneur qui apprend que sa jeune épouse le trompe avec le serviteur auquel il a donné toute sa confiance mêle aussi bien clins d oeil à l histoire qu à l actualité... Des QR codes donnent accès aux versions lues du texte."

  • Connus commes "les architectes de Napoléon", Charles Percier (1764-1838) et Pierre Fontaine (1762-1853) ne furent pas seulement les architectes officiel du gouvernement impérial, mais aussi deux des plus célèbres enseignants à l'école des Beaux-Arts, influents dans le développement du style Empire néoclassique, ou Directoire. Outre leurs rénovations du Louvre et des Tuileries, ainsi que la construction du Carrousel, ils sont également célèbres pour la réalisation de la demaure de Joséphine, la Malmaison, où l'on considère qu'ils ont inventé la profession d'architectes d'intérieur en choisissant avec soin chaque détail du mobilier. Ce volume, pensé comme quatre volumes rassemblés en un gros livre toilé, regroupe toutes les gravures et croquis de cet important duo d'architectes et archéologues sur l'époque romaine et est considéré comme la monographie définitive sur leur travail.

  • The Anne Fontaine Foundation is a 501(c)3 nonprofit organization created in 2011 by fashion designer Anne Fontaine. Through the combination of environment, fashion, and art, the foundation aims to contribute to the reforestation of our planet and raise environmental awareness. Along with its initiatives, the Foundation associates local people with the reforestations projects and provides them with environmental education. Through its programs and solid partnerships with committed local associations, the foundation will ensure that one million trees will be planted and protected over the next five years.

  • L'OPÉRA DE CHARLES GARNIER par Gérard Fontaine photographies de Jean-Pierre
    Delagarde * Un format pratique, un texte historique concis et un ensemble
    d'images largement commentées pour une approche attractive du monument à un
    prix raisonnable. * La magie d'un lieu unique. * Le cadre somptueux et unique
    de soirées d'exception. L'Opéra Garnier ? Un enchantement ! L'Opéra Garnier
    convie le spectateur à une éblouissante découverte : la musique et les arts
    plastiques s'unissent en ce lieu sous l'égide de l'architecture. oeuvre de la
    vie d'un homme, l'architecte Charles Garnier qui l'a conçu et modelé dans ses
    moindres détails, l'Opéra Garnier, construit de 1861 à 1875, est un monument au
    style inclassable. Ses décors riches et innovants conjuguent ors et couleurs,
    peintures, mosaïques et marbres pour compose, telle une symphonie, une harmonie
    sans nulle autre pareille. Docteur en philosophie, administrateur culturel,
    Gérard Fontaine est un spécialiste réputé de l'opéra et du Palais Garnier en
    particulier auxquels il a consacré de nombreux ouvrages.

  • Toute étude d'une société indigène aussi particulière que celle des Yucuna d'Amazonie colombienne risque de laisser l'anthropologue insatisfait si elle ne permet pas de saisir les cadres de références propres aux acteurs, pour considérer l'ensemble de leurs pratiques sociales. Mais comment en rendre compte ? Le pari est ici de montrer qu'il est possible d'éviter le piège d'une perspective ethnocentrée en prenant pour grille de lecture les narrations propres aux indigènes, à condition de tenir compte de leurs contextes...

  • Une rencontre entre Gilles Clément, botaniste, paysagiste et écrivain et Thierry Fontaine, photographe, tous deux globe-trotters et fascinés par l'évolution du vivant et les paysages mutants.

  • Choix de fables de La Fontaine. Illustrations d'Oudry, reproduites d'après l'édition Desaint et Saillant, 1755 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5440698v

  • A la suite de la minutieuse restauration qui a redonné toute sa splendeur au grand foyer, paraît ce volume qui propose une visite intérieure du célèbre Opéra de Paris.
    Le lieu est magique. Au-delà de la façade théâtrale, miroitante, le spectateur ou le simple visiteur est convié à parcourir un chemin initiatique, parsemé de matériaux venus d'ailleurs, rythmé de perspectives vertigineuses, d'obstacles inventés et de franchissements majestueux. Peintures, sculptures, statuaire polychrome, dorures, marbres et mosaïques fascinent le regard comme autant de signes annonciateurs du spectacle lyrique. Ce décor intérieur est lui-même un spectacle qui vaut par sa continuité, par son homogénéité, par sa remarquable intégration au monument pour lequel il a été composé. L'Opéra de Charles Garnier s'affirme aussi comme un véritable musée de la sculpture et de la peinture de son temps.

  • Il n'est pas aisé de classer le travail de Thierry Fontaine qui oscille à la périphérie de plusieurs genres.
    Si son support de prédilection est la photographie, il serait difficile de le définir comme un photographe.
    Ses différents travaux s'apparenteraient plutôt à des actions, à des mises en scène dont il se charge ensuite de fixer l'image sur la pellicule.
    Dans l'oeuvre de Thierry Fontaine, différents niveaux de perception sont parallèlement générés par la symbolique de l'image, sa charge poétique et par la manière dont l'artiste l'élabore.
    Celui-ci pousse effectivement assez loin les instruments de ce que l'on pourrait appeler sa « fabrique de l'image ».
    L'artiste se positionne comme un artisan tant il a la particularité de préparer méticuleusement, un par un, les éléments de sa mise en scène. Il conçoit, parfois fait exécuter, les objets nécessaires à la réalisation d'une image puis tente de multiples expériences jusqu'à obtenir l'effet visuel recherché.
    Il peut, par exemple, passer plusieurs jours ou de longs mois, à natter de corde un grillage afin de réussir à le brûler en ayant le temps de capter photographiquement l'effet du feu, Johannesbourg (2009). Effet impossible en réalité, mais ô combien subjectif d'une image transcendantale, d'autant que le spectaculaire est renforcé par la taille gigantesque, de 3 mètres 50 de long, accordée à l'image.
    De temps en temps, il va dans un coin reculé de l'univers juste pour faire fabriquer des objets porteurs d'un exotisme détourné. Par exemple, pour Vers le but (2006), il imagine une technique de crochetage à l'aide de coquillages pour tresser un filet devant contenir des ballons de football, et ainsi de suite. La référence à l'objet usuel est effective mais est qualifiée différemment par l'apport d'un matériau étranger dont la connotation symbolique renvoie à une métaphore inédite.
    Si Thierry Fontaine est un artiste aux pratiques contemporaines dont le travail s'inscrit dans les démarches occidentales les plus pointues, il fait corps avec sa culture. Il est natif de l'Île de la Réunion, et nous renvoie incidemment à l'endroit d'où il vient. En cela, il nous parle d'exotisme et pose la question sociopolitique de nos codes perceptifs et des préjugés dont les cultures non dominantes sont toujours prisonnières. Fontaine évite pourtant et à tout prix le politiquement correct. Il désarme avec élégance le cynisme des uns ou la tentative de récupération des autres car il sait intimement où il est et là où il souhaite placer son oeuvre, inclinaison qu'il partage avec le poète martiniquais Edouard Glissant.

  • A shocking book, far from the usual banalities on Europe. Written on the back of Brexit, it goes well beyond the referendum of 23 June 2016. Because Europe is sick. Sick at its powerlessness and mediocracy, sick at the new challenges that assail it, sick at the slow disaffection of the people it has ignored. Sick at its ambiguity in the aim of the European project.
    Three differing views, positive but without any concession. How did we get here?
    That of Nicole Fontaine, who presided over the European Parliament and has had an exalted career for almost a quarter of a century. That of François Poulet-Mathis, a radio and television journalist who has spent his whole career observing European institutions. And those of students of the oldest business school in the world, the international incubator of tomorrow's top economists.
    If it does not react, Europe is currently threatened by a dislocation that could see it only reduced to a single market place. It needs to be rethought. The way is open, and it's not too late

  • Twenty FEEFEEDILLE patchwork creations are explained in great details : quilts, cushions and bags. The vast majority of fabrics are coming from Kaffe Fassett Colective designers. A parisian and very girly inspiration.

empty