• « Ce livre n'est qu'une collection d'instants fugitifs, née de promenades et d'amitiés avec des personnes partageant la même passion des épaves automobiles ».

    Même si l'on sent poindre le regret et la nostalgie au coeur de ces pages, ce recueil est avant tout une hymne fervente à la mémoire des hommes et de leurs maîtresses de métal déchues.
    Par esprit de contestation et de lassitude face à des autos anciennes trop ou mal restaurées, Jean-Luc Lescure décide dès l'age de 14 ans de pourchasser les épaves dans leur ultime linceul de verdure.
    Quelques années et plusieurs milliers de clichés plus tard, il nous propose aujourd'hui ce livre d'images et de souvenirs, dont le dénominateur commun reste une ardente passion pour les automobiles inanimées.

  • Cimetiere d'epaves

    Lescure Jean-Luc

    Un cimetière d'épaves automobiles ! Endroit de mystères qui se perd dans la nuit des temps. Né en 1919, Fernand Najac est un précurseur, un homme bourru de la vieille école, pourvu d'une grandeur d'âme infinie. De la rencontre improbable avec ce personnage pudique est né ce précieux témoignage. En 1923, l'exploitation agricole familiale s'efface pour laisser place à la démolition automobile. Des centaines d'antiques voitures échouent dans les prairies environnantes. Le Beau Serge est le gardien du royaume des ombres. A l'abri des regards, un clan de personnages excentriques vivent dans ce havre de paix intemporel. En 1959, on assistera à la fermeture de l'entreprise pourtant à son apogée. Ce livre est le miroir d'une époque insouciante où l'on détruisait les fossiles des balbutiements de l'ère automobile. Ces pages sont un regard de compassion envers une activité évanouie dans les couloirs du temps.

empty