• Malgré les dénégations de certains, le facteur humain reste le maillon faible de la sécurité aérienne. Manque de formation... Autosatisfaction dangereuse... Négligences routinières... Quelles que soient les raisons, l'homme est presque toujours à l'origine des accidents :

    - Le pilote utilise ses inverseurs pour faire une marche arrière avec son Boeing : il finit dans un fossé (photo de couverture).
    - Le commandant effectue une approche en Alaska sans respecter les indications de ses instruments. Il se plante...
    - L'équipage d'un jumbo-jet ne tient pas compte de la présence d'un énorme orage sur l'aéroport de Dallas. L'avion est pris dans un cisaillement de vent et s'écrase.
    - À la suite d'une panne du Pilote Automatique, le commandant d'un Sukhoi RRJ95 ne parvient pas à piloter à la main. Il finit en flammes sur l'aéroport de Moscou Sheremetyevo.
    - C'est le premier vol du copilote sur ce trajet. C'est lui qui est aux commandes du Boeing 737-800. La météo est mauvaise. Il rate son atterrissage et finit dans l'eau en bout de piste.

  • Crashs ou incidents aéronautiques graves... Tous les éléments des récits sont parfaitement exacts : les lieux, les dates, les numéros de série des avions. La plupart de ces accidents ont fait la une de l'actualité et pourtant le lecteur apprendra de nombreux détails totalement inconnus du grand public :

    - LE CRASH DU VOL TWA 800 : Bombe, missile ou défaillance technique, la vérité sur ce crash à propos duquel les vrais questions n'ont pas été posées.

    - LE CRASH de l'Airbus d'Air Inter au Mont Saint-Odile : avec les enregistrements des conversations des pilotes jamais révélées à la presse.

    - LE CRASH du DC 9 de Miami : Feu à bord.

    - LE CRASH du Boeing 757 d'Etiopian Airlines ( photo de couverture).

    - LE CRASH d'un ATR 42 à cause de la volonté suicidaire du pilote.

    - LE DC 9 de Houston : l'équipage ne sort pas le train d'atterrissage (100 passagers à bord).

    - Etc.

  • Malgré les dénégations de certains, le facteur humain reste le maillon faible de la sécurité aérienne. Manque de formation... Autosatisfaction dangereuse... Négligences routinières... Quelles que soient les raisons, l'homme est presque toujours à l'origine des accidents :

    - Alors qu'il arrive en courte finale à Orly, l'équipage d'un Airbus décroche au ras de la banlieue parisienne.

    - À la suite d'un blocage des volets, le commandant n'applique pas la procédure. Il s'écrase sur la piste de Lubbock.

    - Alors qu'il est en train de rattraper un autre appareil en finale, un Boeing 737 décroche au moment de la remise de gaz.

    - Le pilote rate son atterrissage à Chicago. L'avion termine sa course sur une route au milieu des voitures.

    - La commandante de bord est très critiquée pour son comportement agressif vis-à-vis des copilotes... Elle reprend les commandes quelques secondes avant l'atterrissage et plante l'avion.

    - Aucune erreur... La commandante de bord, ancienne pilote de chasse gère une panne très grave de façon magistrale. Malheureusement, une passagère est aspirée à travers un hublot.

  • Malgré les dénégations de certains, le facteur humain reste le maillon faible de la sécurité aérienne. Manque de formation... Autosatisfaction dangereuse... Négligences routinières... Quelles que soient les raisons, l'homme est presque toujours à l'origine des accidents :

    Saint-Barthélemy : précipitation pour assister à un match de football.
    Tahiti : méconnaissance des systèmes du Boeing 747.
    Medellin : négligence criminelle du pilote propriétaire de la compagnie.
    Saint Paul : incompétence totale du commandant de bord.
    Detroit : excès de confiance.
    New York : manque de confiance.

  • Ils sont à la fois, pilotes, pompiers et marins... Tous disposent d'une expérience aéronautique considérable : ils ont effectué des milliers d'heures de vol dans des conditions incroyablement difficiles. Car la plupart des missions se font dans la fumée, dans la turbulence ou au milieu des collines. C'est un combat sans fin contre les feux mais aussi contre la folie des hommes. Et puis, ils ont besoin d'eau et il n'est pas simple d'aller écoper en mer par toutes les météos ou de se glisser sur un lac au milieu des planches à voile.
    Ingratitude des médias, ces hommes passent leur temps à sauver des vies et certains meurent parfois dans l'indifférence générale.

    Dans cet ouvrage sont racontées des missions de bombardiers d'eau qui ne se pas vraiment déroulés comme le pilote l'aurait souhaité :
    - Ligne haute tension accrochée.
    - Panne simultanée des deux moteurs.
    - Le navigant est assommé par la turbulence.
    - Un feu sous des lignes électriques.
    - Crash en mer.
    - L'eau est chère.
    - Il manque un bout d'aile.
    - Etc.

    Au travers de ces récits étonnants, le lecteur découvrira la vie de ces navigants hors du commun. Même s'ils ne répondent pas aux critères médiatiques de notre époque, ce sont de véritables Héros.

  • L'homme reste le maillon faible dans la chaîne de la sécurité aérienne. Manque de formation... Réflexes inadaptés... Autosatisfaction dangereuse... Négligences routinières... Quelles que soient les raisons, le facteur humain est pratiquement toujours à l'origine des accidents.

    - New York, l'équipage ne calcule pas le poids des bagages et du carburant (photo de couverture).

    - Indonésie, le commandant improvise une réinitialisation de l'ordinateur de bord alors que le copilote est aux commandes. Ce dernier a alors une réaction de débutant : l'avion décroche.

    - Detroit... L'équipage néglige un paramètre vital avant le décollage.

    - Tallahassee... Le copilote se fait piéger par le phénomène du trou noir...

    - Norvège, l'équipage d'un Hercules C-130 militaire ne connaît pas les reliefs de la Suède.

    - Amsterdam... Pendant plus de 13 ans, le commandant a oublié un élément essentiel pour piloter un avion.

  • Ils n'avaient aucune chance. Et puis... le Destin... la Chance... le Miracle... L'hôtesse fait une chute de 10 000 mètres... Tous les réacteurs d'un avion de ligne tombent en panne simultanément... Les passagers voient le pilote perdre connaissance devant eux... Le pilote reste suspendu à une ligne à haute tension... Le parachutiste s'accroche dans la queue de l'avion... Deux crashs de suite pour un même passager etc.

  • Après le succès des quatre premiers tomes, Jean-Pierre Otelli poursuit la série des erreurs de pilotage. L'évolution de l'actualité permettra certainement d'y inclure l'explication détaillée de l'un des crash les plus mystérieux de ces dernières années : le crash de l'Air France 447 Rio/Paris. Cet accident et le mystère qui l'a entouré ont suscité une immense émotion en France aussi bien qu'au Brésil. Pendant près de deux ans, le monde a tenté de comprendre ce qui était arrivé au vol AF 447. De nombreuses hypothèses ont été évoquées. La plupart reposaient sur une défaillance des sondes Pitot de l'Airbus mais rares ont été ceux qui ont imaginé qu'il s'agissait d'une banale erreur de pilotage. Ce n'est que lorsque les enregistreurs de vol ont enfin été retrouvés par 3 900 m de fond que la vérité est apparue. Au-delà des questions qui se posent sur la sécurité aérienne moderne et sur la formation des pilotes, le crash du vol Rio/Paris restera un cas d'école dans les annales du transport aérien.

  • Les défaillances techniques sont rarissimes sur les avions d'aujourd'hui... La réalité, c'est que les accidents aériens sont majoritairement causés par des erreurs humaines. Dans ce huitième opus de la série Erreurs de Pilotage, Jean-Pierre OTELLI décrypte de nouveaux crashs avec la plus grande précision.
    - Un Boeing 747 pénètre dans l'espace aérien soviétique : 269 morts. Une bourde qui aurait pu déclencher une guerre mondiale.
    - Le pilote ne vole que sous « cocaïne ». La drogue lui donne un sentiment d'invulnérabilité.
    - L'équipage de l'Airbus effectue des essais après révision au milieu du trafic aérien.
    -Le commandant du Jumbo Jet rate son atterrissage. Son avion termine au sol... sur le dos.
    -Le stagiaire passe un examen sur Boeing 777... L'instructeur ne corrige pas ses erreurs.
    - Etc.

  • Au-delà de leur intérêt anecdotique, ces récits authentiques ont une valeur pédagogique incontestable. Certaines compagnies aériennes ne s'y sont pas trompées puisqu'elles utilisent régulièrement les précédents ouvrages de Jean-Pierre Otelli pour sensibiliser leurs élèves pilotes sur le problème de la sécurité aérienne. Dans un style qui se démarque de la froideur des rapports officiels, l'auteur sait faire toute la lumière sur les circonstances exactes de certaines catastrophes aériennes.

  • Jean-pierre otelli et françois bousseau ont conjugué leurs talents pour raconter et illustrer des histoires authentiques de pilotes, pleines de suspense et d'émotion.
    Au travers des récits qui composent ce livre, les passionnés d'aviation partageront des aventures exceptionnelles comme seul le ciel peut en offrir. cet ouvrage est aussi une magistrale leçon de pilotage illustrée de superbes dessins au trait vigoureux.

  • Jean-Pierre Otelli et François Bousseau ont conjugué leurs talents pour raconter et illustrer des histoires authentiques de pilotes, pleines de suspense et d'émotion.
    Au travers des récits qui composent ce livre, les passionnés d'aviation partageront des aventures exceptionnelles comme seul le ciel peut en offrir. Cet ouvrage est aussi une magistrale leçon de pilotage illustrée de superbes dessins au trait vigoureux.

  • Voici le tout dernier opus de la série « Erreurs de pilotage ». Cet ouvrage contient les compte-rendu inédits d'accidents aériens qui ont défrayé la chronique. Malgré les dénégations de certains, c'est l'homme qui reste le maillon faible dans la chaîne de la sécurité aérienne. Manque de formation... Autosatisfaction dangereuse... Négligences routinières... Graves problèmes de santé... Quelles que soient les raison, le facteur humain est presque toujours à l'origine des accidents.

    Le copilote est victime d'un grave problème neurologique, il ne contrôle pas ses jambes et freine en permanence pendant le décollage.
    Le commandant est sourd, myope et alcoolique, il confond la piste avec une route qui mène vers un grand hôtel.
    Le copilote veut se venger de sa compagnie : il entraîne volontairement tous les passagers avec lui dans la mort.
    Andréas Lubitz se suicide aux commandes d'un Airbus : 150 victimes.
    Etc.

  • Si l'immense majorité des pilotes est composée de professionnels responsables qui font parfaitement leur métier, aucun d'eux n'est à l'abri d'une erreur. Et puis il y a les autres... Une infime minorité composée d'éléments "moins bons". Certains sont stressés, maladroits ou distraits jusqu'à en devenir dangereux. Il serait malhonnête de se voiler la face... Il y a des comportements impardonnables ! "Erreurs de pilotage", publié en 2003, est l'un des ouvrages de Jean-Pierre Otelli qui se vend le mieux. Quatre ans après sa sortie la demande est toujours soutenue tant au niveau du grand public que des passionnés d'aviation. Nul doute qu' Erreurs de pilotage n°2 sera promis au même succès.

  • Le dernier ouvrage de JP Otelli (ERREURS DE PILOTAGE 5 Crash Rio-Paris) a soulevé des questions brûlantes sur la sécurité aérienne. Après la parution du livre, l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale a remis en cause certaines techniques de formation des pilotes.
    Depuis, les écoles de pilotage commencent à modifier leurs procédures d'enseignement du décrochage.
    L'auteur a été attaqué en diffamation pour avoir révélé certaines conversations : les plaignants ont été débouté. Les mentalités sont en train de changer. Aucune conversation ne peut aujourd'hui être considérée comme privée, dès lors qu'elle se tient dans un cockpit. C'est un endroit désormais qualifié de « stérile ».
    Dans la poursuite de cette recherche de la vérité, Jean-Pierre OTELLI publie à présent le Tome 6 de la série. On y découvre des navigants en train de discuter de tout : de leurs chiens, de leurs technique de jardinage, de leurs augmentations de salaire et même... de leurs problèmes conjugaux, ils oublient seulement de se concentrer sur le pilotage de l'avion...

  • Dans ce cinquième album illustré, Jean-Pierre OTELLI et Stéphane GARNAUD conjuguent leurs talents pour réaliser un ouvrage exceptionnel sur la sécurité aérienne. La précision des dessins n'y a d'égale que l'exactitude des récits. On y retrouve des compte-rendu d'accidents authentiques qui mettent en scène aussi bien des avions de ligne que des ULM. Grâce au débriefing qui suit le récit, le lecteur pourra ensuite savoir ce qui est arrivé exactement.
    Givrage des sondes anémométriques.
    Panne de deux réacteurs en Boeing 747.
    Décrochage dynamique.
    Interdiction d'atterrir à Montpellier.
    Appel téléphonique en vol.
    Piégé par un faux glide à Genève.
    Crash avec un Mustang P-51.
    Etc...

  • Dans cet ouvrage, Jean-Pierre Otelli nous décrit en détail les techniques du vol acrobatique sous toutes ses formes : le premier cycle ; le second cycle ; la compétition ; le vol en meeting aérien ; la patrouille acrobatique.
    Un ouvrage particulièrement riche, ponctué de récits authentiques, qui passionnera aussi bien le voltigeur débutant que les meilleurs professionnels.

  • Après le succès des quatre premiers tomes, Jean-Pierre OTELLI poursuit la série des erreurs de pilotage. L'évolution de l'actualité permettra certainement d'y inclure l'explication détaillée de l'un des crash les plus mystérieux de ces dernières années : le crash de l'Air France 447 Rio/Paris. Cet accident et le mystère qui l'a entouré ont suscité une immense émotion en France aussi bien qu'au Brésil. Pendant près de deux ans, le monde a tenté de comprendre ce qui était arrivé au vol AF 447. De nombreuses hypothèses ont été évoquées. La plupart reposaient sur une défaillance des sondes Pitot de l'Airbus mais rares ont été ceux qui ont imaginé qu'il s'agissait d'une banale erreur de pilotage. Ce n'est que lorsque les enregistreurs de vol ont enfin été retrouvés par 3 900 m de fond que la vérité est apparue.
    Au-delà des questions qui se posent sur la sécurité aérienne moderne et sur la formation des pilotes, le crash du vol Rio/Paris restera un cas d'école dans les annales du transport aérien.

  • L'aviation est un monde à part, un monde peuplé de héros, de jolies femmes et...
    De fantasmes. Quel homme n'a pas rêvé de séduire l'hôtesse penchée sur lui ? Quelle femme n'a pas imaginé que le commandant de bord l'invitait à visiter son poste de pilotage ? Vols de nuit... Il faut un certain temps pour que les occupants de l'appareil s'assoupissent, pour que la confiance s'installe avec les voisins et les membres de l'équipage. Proximité... lumières tamisées... silence de la cabine...
    Vibrations imperceptibles... endormissement général des passagers sont autant de facteurs propices aux effleurements, aux caresses de toutes natures, des plus sages jusqu'aux plus folles. Toutes les aventures érotiques évoquées dans ce livre sont parfaitement authentiques. Elles ont été soigneusement vérifiées par une enquête approfondie auprès des parties concernées. Dans un souci de discrétion bien compréhensible, seul le nom des protagonistes a été modifié, à l'exception de trois d'entre eux qui ont souhaité apparaître sous leur véritable identité.
    Bon vol...

  • Ils agressent les hôtesses. Les violences dans les avions de ligne augmentent. Les passagers deviennent chaque année plus agressifs envers les équipages. Hurlements, insultes, morsures, coups, et même meurtre, ils s'attaquent au personnel navigant sous des prétextes souvent futiles. Certains sont sous l'emprise de l'alcool, d'autres de stupéfiants, d'autres encore veulent fumer. Etrangement, ce sont souvent des stars qui disjonctent : - Joey Starr, - Ralph Fiennes, - Liam Gallagher, - Marzena Kamizela, - Yuji Nishzawa, - Le ministre Mohamed el Moctar, - L'épouse du commandant de bord... - Etc. Cet ouvrage décrit avec précision certaines agressions perpétrées en vol. Les dialogues sont extraits des rapports d'enquête et des différents témoignages : pilotes, hôtesses, stewards, passagers... Ils sont transcrits avec la plus grande minutie afin de reproduire l'ambiance au moment de l'incident. Un ouvrage qui ne fera pas plaisir à tout le monde...

  • Les erreurs de pilotage coûtent cher.
    La récente disparition du chef de l'état polonais en est un exemple terrible... Certains pilotes oublient qu'on ne peut pas faire n'importe quoi. Après le succès des premiers " Erreurs de Pilotage ", voici le quatrième tome de la série. L'explication du crash qui a tué le Président polonais Lech Kaczynski : l'avion doit absolument atterrir, quelle que soit la météo. Le pilote donne les commandes à son fils...
    C'est le drame ! Les instructeurs avaient prévenu : " ce pilote doit être surveillé de près ". C'était écrit dans son dossier professionnel. La compagnie n'a rien voulu savoir et elle l'a promu commandant de bord... Pendant le trajet, les deux pilotes travaillent sur leur ordinateur portable. Ils oublient de surveiller l'avion. Le commandant de bord russe est complètement ivre... Alors que l'avion décolle de Bruxelles avec des explosifs, le commandant commet une erreur grave...

  • Il y a 5 ans.
    La date du 11 septembre 2001 est un tournant dans l'Histoire du monde. Un drame majeur après lequel, rien ne sera plus comme avant. Qui ne se rappelle pas ce qu'il était en train de faire au moment où les avions se sont écrasés sur les tours du World Trade Center ?
    Le livre de Jean-Pierre OTELLI raconte avec précision, ce qui s'est passé dans les avions à partir des enregistrements des conversations de l'équipage et des coups de téléphone des passagers. L'agression, la sauvagerie des terroristes, l'angoisse des dernières secondes avant l'impact...
    L'auteur revient également sur la formation aéronautique des pirates de l'air. Comment ont-ils appris à piloter ? Etaient-ils doués ? Savaient-ils vraiment contrôler un avion ? Les impressions de leurs instructeurs de vol ? Comment se sont-ils débrouillé pour tenir les commandes des Boeing ?
    " LES FOUS DU CIEL " n'est pas uniquement consacré au drame du 11 septembre. Le lecteur y trouvera également toute une série d'agressions contre des avions de ligne. Certaines ont été perpétrées par des intégristes religieux mais ce ne sont pas les seules : employés voulant se venger de leur compagnie, passagers en crise de démence, tentative de hold-up. On y découvrira également que certains états-majors militaires ne sont pas aussi innocents qu'ils voudraient le faire croire.

  • Les problèmes de violence dans les avions de ligne augmentent chaque année. Les passagers deviennent de plus en plus agressifs vis-à-vis des hôtesses et des stewards. Très souvent, ce sont des stars qui se manifestent de manière aussi scandaleuse : Courtney Love, Jean-Luc Delarue, Samy Naceri, Naomi Campbell, le rappeur Snoop Dogg, le footballeur Vinnie Jones de Manchester United, etc.
    Cet ouvrage décrit, avec une très grande précision, les agressions perpétrées par des inconnus, mais aussi par des personnalités médiatiques (showbiz, finance, sport). Les dialogues ont été extraits de documents officiels : témoignages des passagers ou des navigants, minutes des procès, rapports d'enquête. Ils sont reproduits avec la plus grande minutie afin de restituer l'ambiance au moment de l'incident.

    Un ouvrage pour les professionnels et pour le grand public.

empty