La Decouverte

  • En 1976, la première édition de ce livre fit grand bruit : le géographe Yves Lacoste y fustigeait la « géographie des professeurs », apparue au XIXe siècle en Allemagne et en France et progressivement devenue un discours idéologique masquant l'importance stratégique et politique de toute réflexion sur l'espace. Mais surtout, Yves Lacoste montrait qu'existait aussi une autre géographie, plus ancienne et toujours actuelle, la « géographie des états-majors », ensemble de représentations cartographiques et de connaissances rapportées à l'espace constituant un savoir stratégique utilisé par les minorités dirigeantes.

  • Une étude devenue classique de l'oeuvre du grand historien arabe Ibn Khaldoun (1332-1406), précurseur de l'histoire des civilations et grand théoricien de la science historique

  • Après avoir fait scandale, il y a vingt ans, dans la corporation des géographes et aussi dans celle des historiens, les orientations de l'équipe d'Hérodote exercent aujourd'hui une influence croissante.
    C'est ainsi que l'expression combien géopolitique " d'Europe médiane ", qui a fait le titre du n°48 de la revue (en 1988), figure maintenant au programme d'agrégation et du CAPES pour les historiens comme pour les géographes. C'est pourquoi Hérodote a décidé de contribuer désormais régulièrement à la préparation de ces concours, sous la forme d'ouvrages publiés dans la collection parallèle à la revue : l'enseignement de l'histoire, comme celui de la géographie, est en effet un enjeu civique et géopolitique de grande importance.
    Mais ces ouvrages s'adresseront tout autant aux lecteurs habituels de la revue. A propos de l'Europe médiane, les auteurs du programme insistent à juste titre sur les mutations récentes provoquées notamment par la fin des régimes communistes et l'instauration de l'économie de marché. On ne saurait pour autant comprendre ces mutations économiques et sociales récentes sans prendre en compte les contextes de géo-histoire dans lesquels elles s'inscrivent.
    Mais la géo-histoire n'est pas seulement l'héritage de passés lointains : l'ensemble géopolitique qu'est aujourd'hui l'Europe médiane se caractérise autant par les mouvements anciens de divers peuples que par une succession de mutations brutales depuis les débuts du XXe siècle, les plus importantes ayant été celles de 1918, de 1945 et de 1989-1990. Cet ouvrage réunit donc les contributions originales consacrées non seulement à l'approche méthodique de grands thèmes généraux (mise en place des peuplements, différentes représentations de la régionalisation, types de reconversion des régions houillères) mais aussi au rôle des géographes et des lobbies politiques dans les tracés de frontières, à certains contentieux géopolitiques et à la disparition des diasporas qui caractérisaient cette partie de l'Europe.

empty