• « Quand une chose entretient une relation heureuse avec le lieu où elle se trouve, nous ressentons cette chose comme naturelle. C'est le mariage heureux de l'architecture et du lieu qui engendre l'architecture naturelle ».

    Architecte du stade olympique ou du musée Hiroshige de Tokyo et en France, de la cité des arts de Besançon, du FRAC de Marseille ou de l'étonnant conservatoire d'Aix-en-Provence, avec ses panneaux disposés en origami, du musée Albert Kahn, de la station de métro Saint-Denis Pleyel en 2023, mais aussi de nombreuses maisons audacieuses en bambous ou en bois, Kengo Kuma décline le principe fondamental de l'architecture japonaise, qui unit l'homme et la nature. Il n'y a pas d'opposition entre le dedans et le dehors. Tout est affaire de gradation, de superpositions, de syntonie. À l'opposé de l'architecture occidentale pour qui la monumentalité est l'aboutissement.
    En huit chapitres, huit matériaux, huit réalisations emblématiques, cet architecte radical nous entraîne dans de nouvelles voies de respect de la nature.
    Ce livre est à la fois, un livre d'histoire subjective de l'architecture, un manuel d'application pratique (toujours enlevé et souvent drôle) et le portrait d'un architecte épris de nature.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Le critère pour l'architecture après le tsunami est l'humilité. » Kengo Kuma avait presque 10 ans lorsqu'il visita, à l'occasion des Jeux olympiques de Tokyo de 1964, le gymnase Yoyogi, en forme d'immense poisson, conçu par Kenzo Tange. Ce bâtiment le marqua profondément et suite à cette expérience forte, il décida de devenir architecte.
    Passionné par la culture et l'architecture traditionnelles de son pays, où l'usage et le travail des bois sont poussés à une sorte de paroxysme symbolique et où matériaux naturels et gestes ancestraux sont mêlés de manière surprenante à une modernité sans concession, Kengo Kuma a tracé son chemin. Il a créé son atelier en 1990 et se retrouve aujourd'hui à la tête d'un groupe d'agences d'architecture implantées au Japon, en Chine, aux États-Unis et en France. Sa production, impressionnante en nombre de projets, demeure pourtant empreinte de la même philosophie : une audacieuse inventivité et une frugalité de moyens, un recours aux matériaux traditionnels (bois, bambou, terre, pierre) utilisés de manière contemporaine et, à l'inverse, un usage vernaculaire des matériaux innovants, un respect de l'histoire et des sites.

empty