Sciences & Techniques

  • Le nucléaire a un passé. Militaire et scientifique, civil et énergétique, il a marqué de son sceau la seconde partie du XXe siècle. Pour la France, il est le plus formidable outil d indépendance que des dirigeants puissent imaginer. A-t-il pour autant un avenir ? Les peuples, les élites et les scientifiques eux-mêmes en doutent, à la mesure d une maîtrise de moins en moins assurée. Le nucléaire devait être la dernière des armes. Celle qui mettrait fin à la guerre. Sorti d un équilibre assuré par les menaces de destructions alternées aux mains de quelques-uns, le monde doute d une arme qui n est ni définitive, ni absolue. Le nucléaire devait être sûr et rentable. L actualité permet d en douter et la prolifération nucléaire à usage civil ou militaire échappe très souvent aux autorités de contrôle, sans parler des risques sous-évalués (comme l a montré Fukushima). Sa technologie est coûteuse. Paradoxe : il représente la variable d ajustement dans un climat de dépression économique et de disette budgétaire, avec comme conséquence l abandon d une culture de haute sécurité et un risque élevé d accidents. Le nucléaire devait être réversible. Ce n est pas possible : si l Allemagne sort du nucléaire, elle continue à en faire commerce. Mais la question est posée, déjà résolue pour certains qui ne veulent pas croire à la nouvelle génération de centrales et préfèrent choisir des énergies renouvelables qui supposent un nouveau pari sur l avenir. Le nucléaire était une solution. Il devient un problème. Ce livre n est ni un plaidoyer de plus, ni le roman noir de l atome. Il énonce des faits, pose des questions, ouvre un débat : de ceux qu il faut saisir avant qu ils ne nous saisissent.

  • Le nucléaire est une découverte scientifique qui a donné naissance à l'outil le plus redoutable que l'homme ait jamais conçu puisqu'il permet la destruction de son espèce.
    Cette arme terrifiante a été expérimentée deux fois dans son histoire, au Japon en 1945, mais plus jamais depuis 80 ans car les pays qui la possèdent ont développé une doctrine tendant à s'interdire mutuellement d'y avoir recours. Au rassurant statu quo du nucléaire militaire, s'est opposé avec violence, en 1988, le désastre de Tchernobyl, semant brutalement la dévastation, la maladie, la mort. Renversement complet des situations où le nucléaire militaire protège, et le nucléaire civil menace.
    Où en sommes-nous aujourd'hui ? On assiste à une explosion de la demande de nucléaire, civil pour répondre à la crise pétrolière, militaire pour sanctuariser son territoire. La politique de l'Iran comme celle de la Corée du Nord s'inscrivent dans cette logique. La période actuelle se caractérise également par la montée des périls : vétusté des réacteurs notamment dans l'ouest de l'Europe, problèmes environnementaux posés par l'enfouissement des déchets, risques de prolifération en chaîne.
    Le pire est-il sûr ? Non, mais le nombre des Tchernobyls en puissance augmente et la probabilité d'une guerre nucléaire ou d'un 11 septembre nucléaire s'élève. Cet ouvrage, écrit par l'une des meilleures spécialistes de la question, dresse un état des lieux impressionnant et alarmant. Le retour du nucléaire s'accompagne du retour des périls nucléaires. Il représente un enjeu considérable pour l'avenir de l'humanité.

empty