Langue française

  • " ne pleurez pas, la mort n'est pas triste " : voilà un titre surprenant, voire provocateur.
    C'est pourtant le message laissé par géraldine à son médecin la veille de sa mort.
    Elisabeth mathieu-riedel nous fait partager son expérience auprès des personnes proches de la mort et de leur famille dans la simplicité et l'émotion. son témoignage plein d'espérance l'atteste : il y a des fins de vie lumineuses.
    " elisabeth mathieu, qui s'occupe d'aide aux mourants dans un service de soins palliatifs, fonce avec intrépidité.
    Elle accomplit cette mission redoutable et elle rayonne de bonheur. elle trouve la paix dans le service des plus malheureux. " françoise verny, mais si, messieurs, les femmes ont une âme, grasset, 1995.

empty