Littérature générale

  • Paco se promène dans un bien étrange pays où il rencontre une jeune femme qui se jette dans les flots en hurlant de joie, un âne qui lui mord les fesses, son fils Uriel qui lui apparaît pour lui annoncer qu'il est très grand et qu'il peut se passer de lui, une petite fille qu'il ne connaît pas et qui lui demande s'il accepte d'être son père. Paco est perplexe. Où est-il ? Que lui arrive-t-il ? Quelles décisions doit-il prendre ? Et s'il décidait tout simplement de vivre ? Pas si simple, justement.

    Un âne s'approche et mord les fesses de Paco.
    PACO : Aïe ! Abruti !
    L'ÂNE : C'est juste une petite morsure d'âne, aux fesses, pour la bienvenue. Et encore, je n'ai pas insisté. Faut dire qu'il y a peu à mordre, mais il y a.
    PACO : Un âne !
    L'ÂNE : Je suis le seul habilité à venir vous rendre visite, Paco.
    PACO : Charmant. Je déteste les ânes et je les bouffe. J'ai déjà mangé des raviolis d'âne.
    L'ÂNE : Bonne mémoire !
    PACO : Qu'est-ce que vous avez dit ?
    L'ÂNE : Bonne mémoire.
    PACO : Mordez-moi encore.

  • Yole tam gue

    Nathalie Papin

    Quelque part, une guerre s'achève et on ne voit plus rien sinon un désert et, dans ce désert, un trou, et de ce trou sortent des enfants.
    Ils sont seuls au monde, comment survivre ? ils décident de se séparer et de rapporter chacun quelque chose : un nuage, des fourmis, des graines et même une montagne. un arbre marcheur et une chanson les accompagnent dans leur quête.

  • Le monde s'écroule autour de Celui qui reste. L'Autre ne s'en émeut guère, Ils sont trois : Celui qui reste, L'Autre et Le Type. Il y aura aussi un oiseau, un goura bleu.

    Celui qui reste regarde le monde s'écrouler autour de lui. L'Autre ne s'en émeut guère, il va et vient, disparaît. Autour d'eux, il ne reste plus rien qu'une plume de goura trouvée par Celui qui reste comme une promesse de vie.

    Surgit un troisième personnage : Le Type, un être de violence à l'état brut. Qui isole encore plus Celui qui reste, qui veut partir de l'autre côté, avec L'Autre. Mais de l'autre côté, que trouvent-ils ?

    Aussi la maladie, la dévastation, l'amour et les gouras. Mais, malgré son corps de plus en plus meurtri, Celui qui reste change. Il réussit à tenir seul, à résister au Type. À peut-être mieux aimer ?

    Magnifique métaphore de notre monde - du courage aussi -, puissance de l'écriture au cordeau, Tenir s'articule en quatre parties : Rester, Bouger, S'envoler, S'ininterrompre, qui marquent le chemin suivi par Celui qui reste.

    Personnages - Celui qui reste, toujours là.

    - L'Autre, pas toujours là. L'Autre est Celui qui compte beaucoup pour Celui qui reste.

    Le Type, souvent là. Celui qui casse tout et qui veut tout avoir. Il veut tout posséder, même la mort, il veut la posséder... Rien n'est humain chez lui mais c'est un humain.

empty