• L'écologie

    Plonk Et Replonk

    À côté de leurs élucubrations loufoques, Plonk & Replonk portent un regard caustique et tout aussi burlesque sur l'actualité. C'est ainsi qu'ils nous font partager leurs interrogations et nous livrent leurs solutions sur des questions environnementales. L'absurde irrationnel et le paradoxal ne sont-ils pas déjà dans nos comportements quotidiens face au dérèglement climatique ? On s'amuse beaucoup tout en s'interrogeant sur quelques questions fondamentales : le coût économique du réchauffement climatique illustré par la fonte des glaces, mais il s'agit de glaces à deux boules ; le rôle des réunions internationales sur le climat tournées en dérision. La collapsologie s'illustre sous la légende : « Homo sapiens, dernier solde avant liquidation ». On y voit un essayage de costume d'homme grenouille type scaphandrier dans un magasin de prêt-à-porter.

  • La mer

    Plonk Et Replonk

    Plonk & Replonk nous donnent une vision très personnelle du voyage en paquebot ou des vacances à la plage, en revisitant comme à leur habitude un thème abondant de la carte postale ancienne : la mer, et tout ce qui s'y rapporte. Début de siècle : la croisière s'amuse et prend ici une nouvelle tournure. On s'embarque dans des situations des plus cocasses : accoudés avec les derniers survivants au bar du Titanic ou traversant la « mer des soupes » (passage du Tropique des Légumes). Autre lieu, autre époque : dans les années 1950, sous un soleil du mois d'août, on pratique le ski nautique à la rame ou on garde quelques mauvais souvenirs des effets d'un trop plein de sangria gratuite.

  • Alors que le musée d'Orsay fête ses 30 ans le 9 décembre prochain, Plonk & Replonk ont exhumé une part méconnue des collections du prestigieux musée : la collection Hippolyte de l'Apnée, qui aurait été léguée au musée en 1910. Une collection d'oeuvres considérées comme mineures, d'auteurs inconnus, s'inspirant, voire détournant, certaines des oeuvres majeures exposées au musée d'Orsay !

  • Plonk et Replonk revisitent dans cet album, selon un principe qui est leur marque de fabrique, deux grandes thématiques de la carte postale ancienne : Les Merveilles du monde, lieux et monuments incroyables et les Petites métiers d'ici et d'ailleurs. Toujours en quête de pittoresque, leurs divagations attribuées à la découverte des lieux inattendus de la planète donne une géographie plus qu'absurde et hilarante. Ainsi l'arc de Triomphe se voit affublé les jours de grand vent d'une porte en bois qui semble avoir été récupérée d'un château fort pour éviter les courants d'air au soldat inconnu. Du côté helvète, on peu découvrir le musée de la neige, en neige qui fond au printemps. Ou sur des terres lointaines, une gare qui semble n'être reliée à aucune voie mais construite dangereusement au bord d'un précipice. On y découvre (enfin) les sources d'eau chaude et surprise elles sont alimentées par un radiateur géant ! Le tunnel sur la Manche était déjà une grande réalisation franco-anglaise. Ou encore vous rêverez sûrement de découvrir Machenouille-les-Bains : paradis des bains de pied ! À côté de ces élucubrations, les pyramides d'Égypte, le Mont Saint-Michel ou la Grande muraille de Chine font pâles figures. Dans un autre registre, les deux compères de la Chaux-de-Fonds complètent leurs séries des métiers d'antan : certaines de leur images sont devenues des classiques comme « la berceuse de marmotte » ou « le livreur d'atomes ». Aujourd'hui sur le sujet, les deux artistes perfectionnent leur art de faussaires en images anciennes en recréant des fausses plaques de verre plus vraies que nature pour nous faire découvrir par exemple « le caleur de table ». Déjà des chefs-d'oeuvre ! On croyait Dada mort : il est ressuscité. On pensait l'humour loufoque et farfelu incarné par les Monty Python une exclusivité anglo-saxonne, ce n'est plus vrai, il est brillamment réincarné sur les monts jurassiens.

  • On ne présente plus les fameux Plonk & Replonk, nos 3 Suisses fous. Trois ? mais oui, puisque monsieur Esperluette alias « & » est lui-même membre imminent de l'équipée de maîtres détourneurs. Replonk fonctionnaient en auto-production (cartes postales conçues à 1000 m d'altitude), auto-édition et auto-diffusion. Devant leur succès grandissant, ils ont décidé de passer un peu la main côté business.
    Ainsi Hoebecke a récemment publié 3 albums (dont un très beau succès, de Zéro à Z, 20 000 ex.) avant que Fluide ne se joigne à la fête et propose les Belles cartes postales. Mourir d'amour en été (titre provisoire) consiste en une relation épistolaire entre deux couples qui se rencontrent en vacances : Georges et Emma, des gens romantiques mais raisonnables, et Petula et Ramon, une aventurière blonde et un séducteur à moustaches prêts à tout pour arriver à tout.
    S'ensuivent amours, trahisons, galipettes, affaires d'argent. L'idée révolutionnaire de cet album, c'est le « cadeau bonus ». Non seulement on rit de la carte postale, mais en plus de la correspondance qui l'accompagne. Ces cartes postales avec leur verso sont une petite révolution dans l'univers des Plonk et les textes (les versos) sont à la mesure des rectos. Il s'agit donc d'un album concept (pas une compile de cartes au kilo) qui a toutes les qualités de Zéro à Z : concept original, nouveau et clair.

  • Suissitude ultra moderniste Nouv.

  • Dans un dialogue humoristique et caustique entre un journaliste et les Plonk et Replonk, il s'agit de dire les petites faiblesses des hommes, les contradictions et distractions qui les touchent.

    Au fil des pages, les auteurs se penchent sur le sens de la vie, les habitudes du quotidien et la coiffure. Jeux de mots, théories sur les carpes et les nains de jardins, et autres bizarreries de langage se succèdent et nous livrent une part de ce monde obscur dans lequel vivent les Plonk et Replonk : la Chaux de fonds. Jouant avec les sens, les contre-sens et les non-sens ce livre nous fait re découvrir les petits riens qui font la vie.

  • Vingt cartes postales sur le thème des vacances réalisées à partir de photographies, retouchées par photomontage et colorisation, dans un but humoristique.

empty