Île-de-France

  • La collection 'Lectures nourricières' réunit des textes contemporains qui sont autant de témoignages d'un patrimoine culinaire en constante mutation.
    Puisant dans les ressources de son terroir et de la France entière, largement ouverte aux apports étrangers, Paris diffuse depuis des siècles la nouveauté culinaire dans le monde entier. Paris fut une ville boueuse de marais, entourée de plateaux céréaliers, mais heureusement bordée de vignobles. Elle en a gardé le goût des légumes primeurs, du bon pain et de la cuisine piquante au vin blanc et au vinaigre. L'entassement des pauvres lui donna ses préparations simples de potages et de purées. Le spectacle affiché du pouvoir et de la richesse fit briller une cuisine de grandes sauces et magnifier l'art décoratif des buffets de pâtisseries et d'entremets. C'est ici qu'apparut il y a deux siècles la gastronomie, ce mot nouveau qui voulait instituer la science du bien manger, sans se soucier de diététique ou de santé. Prise dans le mouvement de l'histoire, la cuisine de Paris se transforme au gré des mondialisations. Bien avant le prêt-à-manger de l'Amérique, l'Espagne du Siècle d'Or souffla des techniques nouvelles, et l'Angleterre de la révolution industrielle installa la mode de la viande saignante, des condiments exotiques ou des légumes bouillis servis au beurre fondu.
    L'ouverture au monde amène aussi à Paris les cuisines des migrants. Hier ce fut celle des pâtes, de la tomate ou de l'ail, aujourd'hui ce sont celles du Proche-Orient et du Maghreb, ou encore celles de la cuisson au wok et des goûts de l'Asie.
    Ce livre de cuisine parisienne propose des recettes pour ceux qui veulent manger sain et léger au quotidien. Ce sont les recettes d'une cuisine attachée à son histoire, mais enrichie de cette nouvelle diversité.

  • Le génie des bistrots parisiens, c'est de venir d'ailleurs. D'Auvergne, du Pays basque, des Pays de la Loire, de Provence, de Bourgogne, de Normandie, d'Alsace, bref, de tous les coins de France où l'on sait ce que manger veut dire. Joyeuse, inventive et goûteuse, cette cuisine vénère les grands classiques pour mieux s'en amuser. Sans complexe. Ainsi, au hasard d'une balade ou d'un rendez-vous, on redécouvre des saveurs oubliées, le goût du hachis parmentier, d'une blanquette ou d'un paris-brest. Nostalgie sur le zinc. Deux rues plus loin, c'est l'aventure. La langue de chat rend hommage au Périgord, la joue de porc se poudre de cacao et la lisette s'acoquine avec le fenouil.

  • Au milieu du XXe siècle, Pierre Desfontaines, petit cousin de Louis Ernest Ladurée, créé le premier macaron Ladurée en ayant la bonne idée d'accoler deux à deux les coques de macarons et de les garnir d'une savoureuse ganache. Depuis, cette époque, la préparation n'a pas changé. Chaque saison, Ladurée rend hommage à ce petit gâteau rond et moelleux, croquant à l'extérieur et fondant à l'intérieur, équilibrant parfaitement saveurs et textures, en créant de nouveaux parfums. Chaque année, la palette des saveurs et des couleurs s'agrandit : à côté des grands classiques, Ladurée tous les jours offre des nouveautés pour les fêtes, pour des créateurs de la mode, du parfum, etc. Ce livre présente les 101 macarons Ladurée, leurs parfums et livre pour certains d'entre-eux ambiance, nature morte et recette. En fin d'ouvrage, un cahier de pas à pas nous offre une précieuse aide pour réaliser les coques et les différentes ganaches afin d'être sûr de réussir vos macarons !

  • Vous êtes une Parisienne chic et pleine d'humour et entendez bien le rester ! Ladurée vous dévoile les belles manières, ses bons conseils et astuces à connaître pour vivre au mieux vos journées, du matin au soir, sans oublier vos week-ends et vos voyages : comment quitter les bras de Morphée du bon pied ? Comment faire du petit-déjeuner un art de vivre, comment réussir sa mise en beauté et comment s'organiser comme une reine pour pouvoir partir de chez soi le matin prête à affronter la tête haute sa journée ? Et ensuite, comment mener de front déjeuners de travail, gestion de son agenda, plages de détente, bonnes relations avec son entourage tout en restant fraîche et dispose avant de se lancer dans le marathon de la soirée : savoir garder du temps pour ses enfants, son mari, ses amis, mais aussi savoir recevoir dans les règles de l'art avec la parisienne touch ! Un art de vivre que la Parisienne sait garder en week-end quand elle reçoit et quand elle part en voyage.
    Un carnet pratique et un carnet d'adresses complètent ce vade mecum et vous donne toutes les clés pour être parfaite ou tendre vers la perfection !

empty