Tourisme & Voyages

  • Né et éduqué dans l'Illinois, Levi Walter Yaggy (1848-1912) fut l'un des plus célèbres éditeurs des États-Unis, à la tête de la Great Western Publishing House. Ses planches géographiques, historiques, démographiques et anatomiques lui valurent la commande d'une carte en relief des États-Unis par le Smithsonian Institute de Washington et un fauteuil à la Royal Geographical Society de Londres.

  • Cette carte représente Paris en 1859 dans une vue plongeante, au moment où elle s'agrandit de huit arrondissements.

  • Cette carte de 77 × 107 cm, publiée en 1931, représente la soixantaine de pays de l'époque en utilisant la projection de Mercator, qui conserve les angles mais déforme les distances et les aires en s'éloignant de l'équateur. Le monde contemporain se mêle à l'histoire et à la mythologie : à côté du Spirit of St.
    Louis de Charles Lindbergh, premier avion à traverser l'Atlantique en 1927, du Norge d'Umberto Nobile, premier dirigeable à survoler le pôle Nord en 1926, Chase a parsemé sa carte de galions et de monstres marins, sans compter une trière grecque et un bateau viking.

  • Cette carte est une vue panoramique du lac de cratère du volcan Mazama, dans l'Oregon, au coeur du parc national de Crater Lake. Elle fait partie d'une série de vues panoramiques de plusieurs parcs nationaux, datant de 1914 ou 1915. En 1914, la technique la plus commune pour montrer les reliefs sur une carte était encore celle des lignes de contour, mais, dans cette série, Renshawe a plutôt utilisé un relief ombré graduel afin de rendre la carte plus lisible et accessible au public.
    Cette technique permet de mieux percevoir la tridimensionnalité du paysage en soulignant la topographie, les méandres, la végétation, les couches de neiges des environnements naturels de ces parcs.
    Elle sera par la suite reprise par l'USGS pour dessiner des cartes d'États.

  • Cette carte est issue de l'ouvrage Géographie physique. Diagrammes géologiques, publié entre 1846 et 1851 par James Reynolds et John Emslie. Il contient douze planches qui présentent différents phénomènes naturels du monde. Ces cartes comparatives donnent des informations géographiques, géologiques, zoologiques ou climatiques. La cinquième planche de cet ouvrage est une gravure colorée à la main qui présente les principales chutes d'eau du monde, comparant d'un côté les chutes américaines et de l'autre les chutes européennes et africaines. La plus haute (en altitude) est la cataracte de Gavarny (dans les Pyrénées) et la plus basse est la dernière cataracte du Nil.

  • Cette carte est issue de l'ouvrage Géographie physique. Diagrammes géologiques, publié entre 1846 et 1851 par James Reynolds et John Emslie. Il contient douze planches qui présentent différents phénomènes naturels du monde. Ces cartes comparatives donnent des informations géographiques, géologiques, zoologiques ou climatiques. La quatrième planche de cet ouvrage est une gravure colorée à la main qui présente une vue comparative des principaux fleuves et lacs du monde : Danube, Rhin, Nil ou Amazone sont placés côte à côte afin de comparer leurs longueurs respectives et entourés des plus grands lacs du monde, tels que la Mer Morte, la Mer Caspienne, le Léman ou le lac Michigan.

  • La Carte d'Ebstorf s'inscrit dans la tradition de la cartographie européenne et chrétienne du Moyen Âge, respectant la conception du Monde divisé en trois parties et traversé par douze vents, figurés par des cercles dans l'océan cosmique. La carte représente des pays réels et des territoires sacrés voire imaginaires :
    L'Europe, le jardin d'Éden, avec Jérusalem au centre du monde. D'autres lieux ou éléments bibliques sont visibles telle la tour de Babel, Sodome et Gomorrhe, l'arche de Noé. On voit également Jésus-Christ formant une croix :
    Sa tête est en direction du Paradis, ses mains délimitent les frontières du monde connu et ses pieds sont à Gibraltar. Elle montre aussi les symboles des quatre grands fleuves : le Nil, le Tigre, l'Euphrate et le Gange.

  • Cette carte incroyablement riche d'informations a été dessinée et mise en couleurs par les graveurs français Lallemand et Roemhild en 1826. Elle répertorie les plus hautes montagnes, les plus longs fleuves et les cascades les plus élevées découvertes par l'Homme à cette époque. Or en 1826, l'exploration du monde est loin d'être achevée et "les zones blanches" sont encore nombreuses hors d'Europe. Si l'achèvement de l'exploration de la Terre et les nouveaux systèmes de mesure des reliefs ont rendu cette carte obsolète, celle-ci reste un témoin passionnant de l'état des connaissances géographiques au début du xixe siècle.
    Carte pliée 196 × 338 mm, carte dépliée 980 × 676 mm. Une carte au recto, son histoire au verso.

  • Carte ancienne de l'Auvergne Nouv.

    Accompagnant le numéro spécial dédié au Massif central de la revue Reliefs, cette carte ancienne de l'Auvergne a été dessinée et mise en couleurs par Jacques Liozu, illustrateur et peintre albigeois, et publiée par l'éditeur Odé en 1951. La région auvergnate est représentée avec en surimpression des vignettes dessinées évoquant des portraits d'hommes célèbres, les spécialités gastronomiques, les productions, les monuments historiques et les activités de l'Auvergne. Un cartouche de titre avec des personnages en costumes régionaux ainsi qu'une rose des vents ornent cette carte très décorative.
    Cette carte de l'Auvergne fait partie d'un ensemble de cartes illustrées en couleur des divisions administratives de la France.

  • Kyoto

    Collectif

    Cette carte de Kyôto (littéralement "ville capitale" , aussi appelée "Miyako" dans les textes littéraires) date de 1861-1863, une époque où la ville était le coeur du pouvoir japonais : on peut y voir le palais de Kyôto-gosho, résidence officielle de l'Empereur jusqu'à la fin de l'ère d'Edo (1603-1868), et le château de Nijo-jô, demeure du clan Tokugawa, construite en 1603 par le nouveau shogun, Tokugawa Ieyatsu.
    L'orientation de la carte est typique de la tradition cartographique japonaise : le nord à gauche et le sud à droite. Les couleurs vives de la carte ne sont pas uniquement décoratives, elles précisent l'attribution des bâtiments : rouge pour l'Empereur, orange pour le shogun... Carte pliée 196 × 338 mm, carte dépliée 980 × 676 mm. Une carte au recto, son histoire au verso.

  • Une carte en projection polaire retraçant l'expédition de Magellan autour de la Terre la Californie est représentée comme une île, et l'Australie s'appelait à l'époque Nouvelle Hollande. La carte a été réalisée à Munich en 1700 par Heinrich Scherer.

  • Cette carte parcourt le territoire du Sri Lanka, traversant la ville sainte d'Anuradhapura et suivant le cours du fleuve Walawe, au fil d'un voyage aux couleurs gaies et riantes.

  • Une carte sur laquelle se confrontent les différentes conceptions cosmologiques qui ont marqué l'histoire jusqu'au xviiie siècle, de Ptolémée et Tycho Brahé à Galilée, du géocentrisme à l'héliocentrisme.

  • Comptes-rendus de vols historiques, correspondances d'aviateurs et aviatrices (Mermoz, Saint-Exupéry, Henri Guillaumet, Adrienne Bolland, Hélène Boucher), journaux de voyages aériens, ces carnets rassemblent des témoignages exceptionnels de l'aventure aéronautique, dont plusieurs contenus exclusifs (premiers vols Paris- New York, lettres d'Amelia Earhart.)

  • Une somptueuse carte où foisonnent les illustrations à but aussi bien scientifique que décoratif : aux côtés de diagrammes et schémas cosmologiques retraçant l'histoire de l'astronomie, se déploient le fabuleux bestiaire des constellations.

  • Cette carte bleue représente l'empire des Qing, la dernière dynastie impériale chinoise. Il s'agit d'une version révisée de la carte présentée au public en 1767 par Huang Qianren.

  • Cette chromolithographie de Levi Walter Yaggy est extraite de son Geographical Portfolio, publié à des fins pédagogiques. Elle compare les sommets majeurs de chaque continent (à l'exception de l'Antarctique), depuis les Andes boliviennes et péruviennes jusqu'aux sommets asiatiques, en passant par l'océanie.

  • Une collection de deux cartes dans l'esprit des numéros de la première collection Reliefs. Cette nouvelle édition de la Carta Marina est accompagnée d'un texte de présentation réalisé par Reliefs. Ce chef d'oeuvre de la cartographie vénitienne est présenté dans le numéro ABYSSES. Elle est ici publiée à nouveau en grand format, sur beau papier et protégée dans une enveloppe japonaise prestige.

  • Cette splendide vue panoramique de l'Italie et de la Méditerranée depuis les Alpes est extraite de La geografia a colpo d'occhio (la géographie en un coup d'oeil), ouvrage publié par l'éditeur lithographe milanais F. Corbetta en 1853, auquel collaborent Giuseppe Civelli et Paolo Bezzera.

  • Cette carte bleue représente l'empire des Qing, la dernière dynastie impériale chinoise. Il s'agit d'une version révisée de la carte présentée au public en 1767 par Huang Qianren.

  • Une collection de deux cartes dans l'esprit des numéros de la première collection Reliefs. Cette nouvelle édition de la Tabula Rogeriana est accompagnée d'un texte de présentation réalisé par Reliefs. Ce chef d'oeuvre de la cartographie est présenté dans le numéro GALAXIES. Elle est ici publiée à nouveau en grand format, sur beau papier et protégée dans une enveloppe japonaise prestige.

  • Dans la lignée de la revue, une collection de beaux carnets ancrés dans l'univers Reliefs, à emporter avec soi dans ses aventures. Un objet soigné, un papier offset haut de gamme ligné et vierge, un marquage or sur la première de couverture. Une déclinaison en carnet de la revue Reliefs et de son univers reprenant le dessin de Clément Vuillier et un extrait littéraire de la revue.

  • Carte - la suisse a vol d'oiseau Nouv.

  • Reliefs est la première revue dédiée aux grands voyageurs, explorateurs et aventuriers, d'hier comme de demain. Au carrefour des sciences et des lettres, de l'aventure et de la géographie, chaque numéro est porté par une thématique qui permet de faire le point sur un sujet. Le dossier central du troisième numéro de Reliefs est consacré aux Pôles et présente ainsi au lecteur toutes les facettes passées et actuelles de l'Arctique et de l'Antarctique.

empty