Les adieux à la reine Les adieux à la reine
Les adieux à la reine Les adieux à la reine

Les adieux à la reine

prix Femina 2002

À propos

Nous sommes à Vienne, en 1810, dans une ville humiliée et ruinée par la victoire de Napoléon. Une femme, Agathe-Sidonie Laborde, ancienne lectrice de Marie-Antoinette, se souvient de Versailles et, plus précisément (parce que c'est pour elle une hantise), des 14, 15 et 16 juillet 1789, jours d'effondrement durant lesquels, Louis XVI ayant cédé sur tout, les intimes de la famille royale et une grande partie de la Cour se dispersent. Agathe elle-même s'est enfuie alors, dans la nuit du 16, avec la famille de Polignac. A travers une reconstitution minutieuse et fébrile de ses dernières heures à Versailles, Agathe découvre la force de sa fascination pour la Reine et la beauté émouvante et singulière du monde qu'elle s'était créé. Un monde placé sous le signe du luxe et de l'élégance, de l'obsession du détail, du goût des espaces protégés, un univers brillant de toutes les apparences du bonheur, sauf que le désir comme l'amour n'y avaient pas de voix pour se dire. Mais est-ce le drame de la Reine ou celui de sa lectrice ?

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782020414777

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    320 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Chantal Thomas

Spécialiste du XVIIIe siècle, avant tout historienne et essayiste, Chantal Thomas n'en multiplie pas moins les casquettes. Elle enseigne dans de nombreuses université américaines, notamment à Yale et Princeton, est directrice de recherche au Centre National de Recherche Scientifique, collabore au Monde et à des productions de Radio France. Elle écrit des essais sur Sade, Casanova et Marie-Antoinette. Elle est également l'auteur de récits plus personnels : 'La vie réelle des petites filles' et 'Comment supporter sa liberté'. En 2002, elle obtient le prix Fémina pour son premier roman, 'Les Adieux à la Reine'. Elle fait par ailleurs partie du jury du concours depuis 2003. Avec 'Souffrir' (2003), ' L'Ile flottante', 'Le Palais de la Reine' (2005) ou encore 'Chemins de sable' (2006), Chantal Thomas aborde des thèmes universels tels que la liberté, et construit un univers en subtil décalage avec la réalité, ce qui ne va pas sans séduire le public et la critique.

empty