Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Théâtre t.2

À propos

Peu d'oeuvres ont été aussi mal jugées que celle d'Anouilh. Plusieurs raisons à cela : cinquante ans de succès public, ce qui ne se pardonne pas ; un anti-conformisme social, politique et culturel dont on a fait un délit d'opinion ; la célébrité d'Antigone, qui est l'arbre qui dispense d'aller faire un tour en forêt ; le recours, enfin, à des formes (farce, drame, tragédie, toutes les sortes de comédie), à des procédés (agilité technique, structures ingénieuses, répliques brillantes) et souvent à une tradition (duchesses et généraux, sofas et bergères, Toto et Marie-Christine) qui, associés, forment la façade et dissimulent la vraie nature de ce théâtre essentiellement poétique. Les rituels sociaux y cachent des vertiges, les rires soudains y sont la politesse de désespoirs durables. « Sous [s]on petit chapeau d'Arlequin », Anouilh cache une « grande oreille de janséniste ». Quels que soient le cadre (mythologique, historique, contemporain) et la tonalité (rose, noire, grinçante.) de ses pièces, les mêmes questions sont présentes : l'identité, l'impossible relation à autrui, la douleur née des compromissions, la nostalgie de la pureté, l'irrémissibilité du temps. Il est aussi difficile d'être en bons termes avec soi - « Je suis rentré en moi-même plusieurs fois. Seulement, voilà, il n'y avait personne » - que de connaître autrui : « Quel monde incompréhensible, les autres... » Bref, si « les autres » ne sont pas exactement « l'enfer », les pièces d'Anouilh ont souvent la tension d'un huis clos, et l'auteur de Becket est bel et bien, à sa manière, un dramaturge de l'existence.

Sommaire

L'Alouette - Ornifle ou Le courant d'air - Pauvre Bitos ou Le Dîner de têtes - L'Hurluberlu ou Le réactionnaire amoureux - Becket ou L'honneur de Dieu - Le songe du critique - La Grotte - L'Orchestre - Le Boulanger, la boulangère et le petit mitron - Cher Antoine ou L'amour raté - Les poissons rouges - Ne réveillez pas Madame - Tu étais si gentil quand tu étais petit - Le Directeur de l'Opéra - Monsieur Barnett - Le Scénario - oedipe ou Le roi boiteux. Appendices : Autour du théâtre [II] - Sur le théâtre (1955-1987).

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782070115884

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    15 884 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    4 cm

  • Poids

    592 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Beaux-livres

Infos supplémentaires : Luxe   Broché  

Jean Anouilh

Fils d'une famille franco-basque installée à Paris, Jean Anouilh commence des études de droit puis débute une carrière de publicitaire. Mais sa rencontre avec les pièces de Jean Giraudoux sont une révélation : il vivra par et pour le théâtre. Après avoir été secrétaire de Louis Jouvet jusqu'en 1932, il sort une première pièce, 'L'Hermine'. Le succès et la célébrité viennent avec sa deuxième pièce, 'Le Voyageur sans bagage', en 1937. Dès lors, il ne cesse de travailler et de rencontrer le succès auprès du public, malgré des critiques parfois sévères. Il a de plus participé à vingt-deux films, traduit sept pièces de dramaturges étrangers, et mis lui-même en scène onze pièces. Une trentaine de ses pièces ont été montées, notamment par George Pitoëff au théâtre des Mathurins, et interprétées par les plus grands comédiens, français ou étrangers. Ses pièces qu'il a catégorisées (pièces noires, roses, grinçantes, brillantes... ) donnent une image constante et pessimiste de la nature humaine, rongée par la nostalgie d'une pureté perdue.

empty