Le trésor de Naples ; les joyaux de San Gennaro

Le trésor de Naples ; les joyaux de San Gennaro

Résumé

Pour la première fois en dehors d'Italie, le Trésor de San Gennaro sera présenté dans une exposition exceptionnelle à Paris. C'est une des plus grandes collections de joaillerie du monde, comparable aux joyaux de la couronne de France ou d'Angleterre, mais qui n'appartient ni aux anciennes dynasties régnantes, ni à l'État, mais au peuple, aux Napolitains eux-mêmes. San Gennaro, saint Janvier, mort en martyr des persécutions de Dioclétien, est le grand saint patron de la ville. Son sang, recueilli dans deux ampoules, se liquéfie de façon miraculeuse trois fois par an, aux mêmes dates, un phénomène que même aujourd'hui la science ne peut expliquer. Par ce miracle, San Gennaro a protégé Naples de deux dangers majeurs : les éruptions du Vésuve et la peste. Les plus importants chefs-d'oeuvre du Trésor de San Gennaro seront montrés dans l'exposition : La mitre du saint, réalisée en 1713 par Matteo Treglia, recouverte de 3 326 diamants, 164 rubis, 198 émeraudes ; le collier de San Gennaro, spectaculaire assemblage de bijoux réalisé entre le XVIIe et le XIXe siècle, qui rassemble les dons d'illustres souverains comme Charles V de Bourbon, Joseph Bonaparte, Marie-Caroline de Habsbourg ou encore la reine Marie-Amélie de Saxe ; le reliquaire du sang du martyr en vermeil du XIVe siècle ; des objets liturgiques somptueux, d'or et d'argent ornés de pierreries et de corail. Également exposés, quinze bustes colossaux et deux statues d'argent massif réalisées par les plus grands sculpteurs et orfèvres de l'âge baroque, comme la statue grandeur nature de Tobias et l'Ange, collaboration entre le fameux sculpteur Sanmartino et l'orfèvre Giuseppe Del Giudice en 1797, le buste de Sant'Eufebio par le sculpteur Cosimo Fanzago et l'orfèvre Aniello Treglia de 1672, ou le sublime buste de Carlo Schisano représentant Saint Irène protégeant Naples du Vésuve en 1733. Enfin des peintures de Luca Giordano, du Dominiquin, de Mattia Preti, de Solimena, de Vacarro, montrant saint Janvier et ses miracles, et des toiles de Volaire représentant les éruptions du Vésuve, mettront cette collection dans son extraordinaire contexte. Textes de Dorian Astor, Elio Castello, Abate De Gregorio, Giuseppe Galasso, Paolo Jorio, Jean- Noël Schifano. Commissaires de l'exposition : Paolo Jorio, directeur du Musée du Tesoro di San Gennaro, assisté de Jean-Loup Champion, historien de l'art

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782070144792
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 188 Pages
  • Longueur 29 cm
  • Largeur 22 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 1 006 g
  • Distributeur Sodis

Série : Non précisée

Rayon(s) : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

empty