Le grand jeu (préface Robert Benayoun)

À propos

«Raréfiée et d'une modestie d'avoine folle, l'oeuvre poétique de Péret, qui est considérable, n'a jamais attiré l'immense public d'un Eluard et d'un Prévert, auxquels il est à plus d'un titre supérieur. Péret, qui n'attribuait aucun prix à ce qu'il écrivait, était pourtant un homme épris de toutes les exigences du coeur et de la morale, l'exégète fervent de l'amour sublime, le traqueur tenace et admiratif des contes et rites lointains, le polémiste intransigeant des luttes politiques et syndicales. Dans ses essais, préfaces et pamphlets, c'était un esprit acéré et délicat, lucide et rigoureux, un analyste fin et inlassable, mais cette passion et cette dévotion, il les consacrait à autrui. Dès que sa poésie à lui était en cause, il n'était plus conscient des lois physiques ou intellectuelles de l'écriture, il devenait vacant et disponible, totalement étranger à tout ce qui avoisine une vanité, ou un amour-propre d'auteur. Son Je était si magnifiquement un autre qu'à l'adresse:Péret, poète, il eût sans doute répondu antimilitairement par:inconnu au bataillon.»Robert Benayoun.


Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Benjamin Péret

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    30/04/1969

  • Collection

    Poesie Gallimard

  • EAN

    9782070302161

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    184 g

  • Support principal

    Poche

empty