Kaputt

Traduit de l'ITALIEN par JULIETTE BERTRAND

À propos

«Le lac était comme une immense plaque de marbre blanc sur laquelle étaient posées des centaines et des centaines de têtes de chevaux. Les têtes semblaient coupées net au couperet. Seules, elles émergeaient de la croûte de glace. Toutes les têtes étaient tournées vers le rivage. Dans les yeux dilatés on voyait encore briller la terreur comme une flamme blanche. Près du rivage, un enchevêtrement de chevaux férocement cabrés émergeait de la prison de glace... Les soldats du colonel Merikallio descendaient au lac, et s'asseyaient sur les têtes des chevaux. On eût dit les chevaux de bois d'un carrousel.»


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Curzio Malaparte

  • Traducteur

    JULIETTE BERTRAND

  • Éditeur

    Folio

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    26/10/1972

  • Collection

    Folio

  • EAN

    9782070362370

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    342 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Curzio Malaparte

Né à Prato près de Florence en 1898, Curzio Malaparte rejoint à seize ans l'armée française, est blessé en Champagne et se voit décoré de la Croix de guerre avec palme. De retour en Italie, il mène une carrière d'écrivain, de correspondant de guerre et de journaliste. Ses écrits engagés, Technique du coup d'État (1933), Le soleil est aveugle (1940), Kaputt (1943) lui valent d'être tour à tour déporté, censuré et assigné à résidence par les régimes fasciste et nazi. De sa participation aux combats pour la libération de l'Italie, il tirera La Peau en 1949. Il meurt à Rome en 1957.

empty