Papiers colles (tome 3)

Papiers colles (tome 3)

À propos

" difficile de vivre dans un monde où les amoureux n'osent avouer leur amour -leurs amours - qu'après avoir réussi dans la société qu'ils ont essayé de dégoûter de tout amour. Aimer la littérature, c'est être persuadé qu'il y a toujours une phrase écrite qui nous re-donnera le goût de vivre, si souvent en défaut à écouter les hommes. Soi-même, entre autres. " a la suite des deux premiers volumes des papiers collés, voici le troisième posthume composé comme d'habitude de réflexions, fragments, aphorismes, esquisses de journal, lettres, où viennent s'intercaler des portraits (écrivains, hommes de théâtre et hommes de la rue) et des poèmes ou montages de poèmes. A sa manière, perros, parle de tout, et rien de ce qu'il dit ne tombe à côté. Au contraire, il y a dans ces pages une exactitude, un accent, qui ne laissent pas le lecteur tout à fait pareil à lui-même, après les avoir lues. le ton, qui peut être âpre ou drôle est toujours d'une rare gravité. la générosité, la tendresse, la droiture ne sont jamais démenties. A coup sûr, un livre " de chevet ".

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070739639

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    343 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Georges Perros

Né le 23 août 1923 à Paris, Georges Poulot adopta le pseudonyme de Georges Perros quand il commença à publier des notes de lecture dans la NRF au début des années 1950. D'abord attiré par l'art dramatique, il se consacre ensuite à l'écriture. Dans Huit Poèmes, il nous mentionne qu'il «?note ce qui [lui] passe par le corps au restaurant, aux w.c., entre deux rêves?».

empty