Eugène Leroy

À propos

C'est avec une exemplaire humilité, mais non sans robustesse, que la peinture d'Eugène Leroy traverse toutes les modes artistiques de ces cinquante dernières années. Si, depuis le début des années quatre-vingt, cette peinture a fini par s'imposer internationalement, c'est qu'il est dans sa nature de se livrer tout en se protégeant. Le peintre aime à rappeler comment son activité consiste essentiellement à réactiver une émotion originelle faite de deux "sons justes".
Une émotion pour lui liée au "geste" ? c'est-à-dire à l'image et à la vie ? qui rend possible la peinture, mais qui n'est pas la peinture. Il faut voir les oeuvres d'Eugène Leroy comme des champs de bataille où s'affrontent impitoyablement, mais aussi fraternellement, hors de tout expressionnisme, ces deux dimensions. Cette oeuvre singulière ne relève en rien d'un quelconque matiérisme : Leroy considère l'épaisseur de ses tableaux, ainsi que l'acharnement qu'il met à reprendre indéfiniment ses toiles, davantage comme une fatalité inscrite au coeur de la peinture que comme une volonté stylistique.
Par-delà l'épaisseur, c'est la lumière qui est ici en jeu. Une lumière qui ne renvoie pas au pittoresque, mais au déploiement même de la peinture. Un déploiement qui est une fête pour les sens, la mise en oeuvre d'une énergie-harmonie qui aujourd'hui s'exprime avec bonheur et fulgurance. A un texte analytique et distant, Bernard Marcadé a préféré l'accompagnement et l'écoute d'une pensée. "Ecouter la parole de Leroy, dit-il, c'est déjà commencer à aborder une peinture qui s'entend autant qu'elle se voit".
Deux entretiens et une biographie détaillée complètent cette première monographie consacrée à Eugène Leroy.



Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782080110015

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    25.5 cm

  • Largeur

    26 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    998 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Bernard Marcadé

Professeur d'esthétique et d'histoire de l'art à l'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy depuis 1985, Bernard Marcadé est aussi critique d'art, chroniquer radio, commissaire d'expositions et collaborateur régulier de plusieurs revues spécialisées. Il a étudié de nombreux artistes, de Magritte à Yan Pei-Ming en passant par Jean-Michel Othoniel. Il est notamment l'auteur de Marcel Duchamp, la vie à crédit (Flammarion, 2007), Win Delvoye (Fonds Mercator, 2012) ou encore Marcel Broodthaers, Livre d'images (Flammarion, 2013).

empty