la chinoise verte

la chinoise verte

À propos

Une nuit de février, les gendarmes sont appelés pour un incendie dans une ferme à Val-Petit, un village lorrain. Ce feu-là est criminel. On découvre le corps calciné d'un homme et, dans une étable, avec les vaches, une jeune femme couverte d'hématomes, de fractures, une gangrène au pied.
C'est l'épouse du fermier, dite la «Chinoise verte». Eurasienne, née Dao-Duy, fille d'un Tonkinois d'Haiphong, ancien militaire de la Coloniale, et d'une Lorraine, elle vient d'Agen. Elle s'est mariée à vingt ans.
A peine arrivée à la ferme, le mari, poussé par sa mère, s'est acharné sur elle. Au fil des dix-huit années de calvaire, son mari, sa belle-mère et même son fils la martyrisent. Ils l'enferment à l'étable pendant quatre ans. La belle-mère, rejetée autrefois par la région car elle avait «fauté» avec un Allemand, prisonnier de guerre, dont elle eut un garçon, se déchaîne. Au village, les voisins savent mais se taisent.
Cet esclavage à la ferme fut découvert en février 1989. Les coupables, le mari et sa mère, ont été condamnés à dix ans de prison, pour «actes de torture et de barbarie». Le corps calciné était celui du «fils du Boche»...

Rayons : Littérature générale > Actualités & Reportages

  • EAN

    9782080672032

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty