À propos

D?un vase anthropomorphe du VIe millénaire à la Femme vase de Picasso, une évocation des métamorphoses de la figure féminine en Occident (Europe et civilisations de la Méditerranée). Sacralisée et diabolisée, la femme est déesse, magicienne, mère et vierge, à l?instar d?Astarté et de son homologue grecque Artémis, déesse de la virginité, en même temps Sélénè qui préside aux accouchements, Hécate aux maléfices... Au fil de son évolution, chaque civilisation redécouvre la pure beauté sensuelle du corps féminin : le Nouvel Empire égyptien, Praxitèle et ses héritiers, les vierges gothiques, la vierge de l?Annonciation de Simone Martini et la grande série des nus couchés qu?inaugure Giorgione : Titien, Velasquez, Goya, Manet,Gauguin, Picasso?


Rayons : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques


  • Auteur(s)

    Erich Lessing, Philippe Sollers

  • Éditeur

    Actes Sud

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    13/10/1994

  • Collection

    Imprimerie Nationale

  • EAN

    9782110811875

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    416 Pages

  • Longueur

    34.5 cm

  • Largeur

    25.4 cm

  • Épaisseur

    4.5 cm

  • Poids

    3 315 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Philippe Sollers

Philippe Sollers naît à Bordeaux dans une famille d'industriels. Après des études secondaires à Bordeaux, il est envoyé chez les Jésuites à Versailles, d'où il est renvoyé en 1953. En 1957, il publie son premier texte et prend le pseudonyme de Sollers, inspiré du latin et signifiant 'tout en art'. Encouragé par Ponge, il signe 'Une Curieuse Solitude', ouvrage salué par Mauriac et Aragon. En 1960, il fonde la revue 'Tel Quel' , aux éditions du Seuil, refuge des protestataires et des anticonformistes. Il reçoit le Prix Médicis en 1961 pour 'Le Parc'. Il commence dès lors à réfléchir sur la problématique du sujet dans 'Drame', 'Nombres et Lois', puis 'Le Paradis'. En 1983, année de 'Femmes' et de son départ des éditions du Seuil pour rejoindre Gallimard, il fonde une nouvelle revue, 'L'Infini', et prend la direction de la collection du même nom. Il est membre du comité de lecture des éditions Gallimard, et éditorialiste associé au 'Monde'.

empty