L'enquête en danger : vers un nouveau régime de surveillance dans les sciences sociales

(Direction), (Direction), (Direction), (Direction),

À propos

Quelles sont aujourd'hui les contraintes qui pèsent sur la production de connaissances sur la société ? Quelles sont les contingences qui la rendent possible et celles qui la menacent ? Quand on réfléchit aux formes de surveillance qui s'exercent sur les chercheurs en sciences sociales jusqu'à mettre en danger leur enquête, on pense aux réactions des personnes rencontrées dans les investigations. Il faut songer aussi au regard des collègues universitaires et à l'attention administrative, gestionnaire, judiciaire ou policière qui encadre le travail des chercheurs.
Au-delà des controverses publiques, l'ouvrage analyse ces points avec la rigueur du raisonnement sociologique, donnant à voir des expériences d'enquêtes dans des contextes à la fois démocratiques et autoritaires. En parcourant l'ouvrage, le lecteur portera un regard cru sur la condition de chercheur de terrain et ses enjeux scientifiques, mais aussi sur ses enjeux citoyens pour alimenter le débat public.


Sommaire

Introduction. Chercheurs en danger ?
La recherche en sciences sociales face aux nouvelles normes sécuritaires et managériales.
Travailler sur la justice et la police dans un contexte de répression accrue.
« Je vous préviens : vous serez suivis ». Enquêter sur la prise en charge pénitentiaire du terrorisme.
L'ethnographie à l'épreuve de l'expulsion. Conditions de l'enquête sur une aire d'accueil des gens du voyage.
La recherche en sciences sociales à l'épreuve des chaires industrielles. Quand les contraintes ne viennent pas (seulement) d'où on les attend.
La surveillance numérique des chercheurs.
Enquêter sous la surveillance des enquêtés et des pairs.
Habitus militant et culture partisane du contrôle réciproque. Regards croisés sur deux enquêtes en immersion au PS et à l'UMP.
Des voix « sur écoute ». Technologies et usages de la surveillance en centres d'appels.
Censures et autocensures dans l'enquête et l'écriture. Monographier une famille algérienne en France dans les années 2000.
Récit d'une enquête sur le premier centre public de lutte contre la « radicalisation ».
Enquêter dans le nucléaire sous l'oeil des gatekeepers et des pairs. De la vigilance épistémologique à la surveillance politique.
Quand « l'éthique » fait violence à l'enquêteur et à ses enquêtés..
Les tyrannies de l'intimité militante. Enquêter sur les dissidences et les oppositions en contexte autoritaire.
Réinventer sa recherche face aux logiques autoritaires.
Les paradoxes d'un contexte autoritaire fermé. Retour sur une enquête de terrain dans la Syrie des années 2000.
Une ethnographie réflexive de la surveillance. Enquêter sur le politique en Algérie.
Comment la dimension de la surveillance participe à la fabrique d'une recherche. Expérience d'enquête dans l'Égypte post-janvier 2011.
Surveiller, criminaliser, stigmatiser et isoler. Être enseignant·e et chercheur·e en contexte autoritaire : le cas turc.
Peut-on reconstituer l'histoire d'un terrain rompu ? Quand le dispositif de surveillance instille l'incertitude sur la recherche.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    Philippe Aldrin, Pierre Fournier, Vincent Geisser, Yves Mirman, Collectif

  • Éditeur

    Armand Colin

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    19/01/2022

  • Collection

    Sociologia

  • EAN

    9782200633240

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.4 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    584 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pierre Fournier

  • Naissance : 1-1-1937
  • Décès :1-1-1973 (Mort il y a 51 ans à l'âge de 36 ans)

Né en 1937, Pierre Fournier est l'un des pères fondateurs de l'écologie en France. Dessinateur puis chroniqueur à Hara Kiri et Charlie Hebdo, il inspire la contestation antinucléaire dès la fin des années 1960 et dénonce sans répit les ravages matériels et moraux de la société industrielle. Son combat est porté par un talent exceptionnel pour le texte et surtout le dessin. En 1972, il crée La Gueule ouverte, premier mensuel écologiste.
Il meurt l'année suivante, à trente-cinq ans.

Vincent Geisser

Vincent GEISSER est politologue et sociologue au CNRS, à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman (IREMAM) d'Aix-en-Provence. Président du Centre d'information et d'études sur les migrations internationales (CIEMI), il a notamment publié Discriminer pour mieux régner en 2008 aux Editions de l'Atelier.

Collectif

.

empty