L'île aux arbres disparus

Traduit de l'ANGLAIS par DOMINIQUE GOY-BLANQUET

À propos

Ce roman commence par un cri. Ce cri, interminable, est celui que lance Ada, adolescente de 16 ans, en plein cours d'histoire dans un lycée londonien. Ce roman se termine par un rêve, celui d'une renaissance. Entre les deux a lieu la rencontre du Grec Kostas Kazantzakis et d'une jeune fille turque, Defne, en 1974, dans une Chypre déchirée par la guerre civile. De sa prose puissante, Elif Shafak nous conte l'histoire d'un amour interdit dans un climat de haine et de violence qui balaie tout sur son passage - avec l'espoir, tout de même, de libérer la parole des générations précédentes.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Elif Shafak

  • Traducteur

    DOMINIQUE GOY-BLANQUET

  • Éditeur

    J'ai Lu

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    03/05/2023

  • Collection

    Litterature Etrangere

  • EAN

    9782290380680

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    480 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    252 g

  • Support principal

    Poche

Elif Shafak

  • Naissance : 1-1-1971
  • Age : 53 ans
  • Pays : Turquie
  • Langue : Anglais

Elif Shafak est née en 1971 à Strasbourg. Fille de parents turcs, elle est une écrivaine primée et best-seller en Turquie, écrivant ses romans aussi bien en turc qu'en anglais. Féministe et humaniste engagé, ses romans portent souvent sur la xénophobie et le machisme, mélangeant des références orientales et occidentales. Diplômée en relations internationales par la Middle East Technical University d'Ankara, elle est aussi titulaire d'un master en genre et études féminines. En 1998, elle obtient le Prix Mevlana et, en 2000, le Prix des écrivains turcs. Son roman Bonbon palace (Phébus, 2008) est devenu un best-seller en Turquie. En français, ont été traduits également les titres La bâtarde d'Istanbul (Phébus, 2007), Lait noir (Phébus, 2009), Soufi, mon amour (Phébus, 2010) et Crime d'honneur (Phébus, 2013), qui a remporté le Prix Relay 2013.

empty