Ironies ovales

Ironies ovales

Résumé

dans le sillage de giraudoux et de mac orlan et en toute complicité avec kléber haedens et denis lalanne, le plus beau styliste français de l'après-guerre a écrit sur le rugby des pages d'anthologie. antoine blondin aura aimé, d'amour tendre et désespéré, la littérature, l'amitié et le sport. surtout le rugby, amour tardif, mais qui le conduisit à chroniquer des matches du tournoi, ou du championnat ; ou bien à digresser sur l'essence britannique de ce jeu. on retrouve au fil de ce florilège ses héros de légende - dauga, prat, les frères boniface, mias, rives -, des considérations sur le jeu dur, une nouvelle cocasse de quat' saisons où l'on reconnaît guy boniface, une séquence de monsieur jadis, restée fameuse, où, accompagné de roger nimier, le narrateur se rend à twickenham pour assister à un france-angleterre... dans un pub, à cent mètres du stade. mais en se levant au moment des hymnes pour entonner la marseillaise.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782710329596
  • Disponibilité Manque sans date
  • Nombre de pages 116 Pages
  • Longueur 19 cm
  • Largeur 13 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 120 g
  • Distributeur Sodis

Série : Non précisée

Rayon(s) : Vie pratique & Loisirs > Sports > Sports collectifs

Antoine Blondin

Fils unique de parents bohêmes. Antoine Blondin (1922-1991) a connu la notoriété dès la publication de son premier livre. L'Europe buissonnière. couronné en 1949 par le Prix de Deux Magots. Se partageant entre le journalisme - il fut le chantre du Tour de France des années 1950 à 1980 - et la littérature. ce voyageur sans bagages a laissé cinq romans, tous publiés aux Editions de la Table Ronde.

empty