La femme vertueuse ; ou le débauché converti par l'amour (édition établie par Claudine Brécourt-Villars)

À propos

Un jeune débauché, le marquis d'Alozan, arrache aux mains de brigands la belle Comtesse d'Ozanbrun. Il en tombe éperdument amoureux. La farouche résistance qu'elle lui oppose et les sarcasmes de son meilleur ami, le chevalier de Marmeuil, n'y feront rien : Alozan est prêt à tous les renoncements pour conquérir cette « vraie-fausse » vertueuse.
L'auteur s'amuse follement à dépeindre tour à tour les défenseurs de l'amour exclusif et les adeptes du plaisir sans entraves. Dans le premier clan, ceux qui se languissent :
Le marquis, la Comtesse d'Ozanbrun et son amie, la marquise de Montclair. Dans le second, ceux qui se culbutent : le chevalier, la danseuse Zulime, sa complice, et Lauzun, grand adepte de parties fines. Entre riches demeures parisiennes et châteaux à la campagne, complots, vengeances, travestissements et enlèvement viennent pimenter l'intrigue. Ici, pas de « guerre » comme chez Laclos : une bataille à fleurets mouchetés, cruelle, cocasse, et délicieusement sulfureuse.
« Publié en 1787, cinq ans après la première édition du chef-d'oeuvre de Choderlos de Laclos, ce roman s'en réclame dès le sous-titre : « Lettres publiées pour l'instruction de quelques sociétés, dans le genre des Liaisons dangereuses ».
Au nombre de cinquante-huit, les lettres qui le composent, s'inscrivent dans la tradition du libertinage de moeurs du Siècle des Lumières, illustré par Les égarements du coeur et de l'esprit de Crébillon fils, et dans la lignée de La Nouvelle Héloïse, citée dès l'épigraphe.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Erotisme

  • EAN

    9782710369516

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    350 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    179 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

empty