La solitude est sainte La solitude est sainte
La solitude est sainte La solitude est sainte

La solitude est sainte

Traduction LUCIEN D' AZAY  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Le romantisme, c'est le domaine des solitaires, des élégiaques. Et d'un des plus grands essayistes en langue anglaise, William Hazlitt (1778-1830), qui fut aussi peintre, vagabond, amoureux et un partisan exalté de la liberté individuelle. Un beatnik en redingote. Farouche, indomptable, drôle, clairvoyant, enthousiaste, amer, mélancolique. Les essais réunis dans ce livre nous font découvrir trois facettes complémentaires de sa personnalité : le goût du voyage solitaire (Partir en voyage), la prédilection pour le passé (Du passé et de l'avenir) et la vie en marge du monde, dégagée plutôt qu'engagée (Vivre à part soi). Un triptyque lumineux et jubilatoire.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782710370871

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    160 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

William Hazlitt

William Hazlitt, né à Maidstone dans le Kent le 10 avril 1778, meurt à Soho à Londres le 18 septembre 1830. Cet écrivain irlando-britannique est le fils d'un pasteur libéral. Après une enfance campagnarde à Shrewsbury, il se destine tour à tour au ministère pastoral, à la carrière de peintre puis à celle d'écrivain sous l'influence de Coleridge, son ami, tout comme le furent Wordsworth ou Charles Lamb. Il est souvent considéré comme le plus grand critique littéraire anglais de son temps après Samuel Johnson, en raison notamment de ses travaux sur Shakespeare.

empty