À propos

Nice, sa plage, ses hôtels, sa jet-set. Elle est, depuis le XIXe siècle, une des villes les plus connues au monde. Capitale du tourisme de luxe, le rendez-vous international de toutes les célébrités de la politique, des affaires, des arts, c'est aussi une ville cosmopolite, riche de la diversité de sa population. À la Belle Epoque, Nice perd son statut de modeste capitale régionale pour devenir une des villes les plus connues du monde, une des capitales du tourisme de luxe. Cette mutation s'accompagne d'une spectaculaire cosmopolitisation de la ville, phénomène observable dans la composition variée de la population, les formes de l'urbanisation, les comportements sociaux et culturels. Nice attire d'abord la main d'oeuvre italienne mais accueille aussi les exilés politiques des empires russes et ottomans : Russes blancs et Arméniens ; Juifs allemands fuyant l'Europe centrale et orientale. Une économie locale fondée sur le tourisme se met en place notamment grâce à cette main d'oeuvre italienne précaire, essentielle au fonctionnement et au développement économique de la ville. Comme ailleurs dans l'Hexagone, la guerre de 1914-1918 affecte les comportements démographiques : le nombre de mariages et de naissances chute. Pourtant, le recensement de 1921 révèle une augmentation de la population tandis que l'on observe une reprise rapide de l'activité touristique, en dépit de la crise économique internationale. Nice retrouve les voies d'une prospérité à laquelle contribue grandement une immigration étrangère massive. La période n'en est pas moins marquée par des crises, économiques ou politiques, dont les échos produisent des tensions au sein d'une population niçoise toujours plus cosmopolite. Mais le cosmopolitisme niçois est un édifice fragile, prêt à se lézarder sous l'effet de nouvelles crises et de nouvelles arrivées. À partir de 1945, et surtout, après l'indépendance de l'Algérie, le visage de l'immigration niçoise change et les Italiens cèdent peu à peu la place aux Maghrébins. Les tenants de l'identité niçoise s'alarment alors et on assiste à la montée du racisme anti-arabe.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire


  • Auteur(s)

    Yvant Gastaud, Stéphane Mourlane

  • Éditeur

    Autrement

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    12/01/2011

  • Collection

    Memoires/villes

  • EAN

    9782746713970

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    219 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    290 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty