La pédagogie des opprimés (traduction conjointe Melenn Kerhoas ; préface Irène Peirera)

Traduit du PORTUGAIS (BRESIL) par ELODIE DUPEAU

À propos

Si l'éducateur est celui qui sait, si les élèves sont ceux qui ignorent, il incombe au premier de donner, de remettre, d'apporter, de transmettre comme en dépôt son savoir aux seconds. Il n'est donc pas étonnant que, dans cette vision «bancaire» de l'éducation, les élèves soient vus comme des êtres d'adaptation, d'ajustement.
Et plus ils s'emploient à archiver les dépôts qui leur sont versés, moins ils développent en eux la conscience critique qui leur permettrait de s'insérer dans le monde, en transformateurs de celui-ci. En sujets. Dans la mesure où cette vision bancaire de l'éducation annule ou minimise le pouvoir créateur des élèves, qu'elle stimule leur naïveté et non leur esprit critique, elle satisfait les intérêts des oppresseurs : pour eux, il n'est pas fondamental de mettre à nu le monde, ni de le transformer. À l'image d'autres grands pédagogues, en premier lieu Célestin Freinet, Freire rappelle que projet éducatif et projet social sont indissociables.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Changement social / Histoire sociale


  • Auteur(s)

    Paulo Freire

  • Traducteur

    ELODIE DUPEAU

  • Éditeur

    Agone

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    15/09/2023

  • Collection

    Elements

  • EAN

    9782748905328

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    158 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Paulo Freire

  • Naissance : 1-1-1921
  • Décès :1-1-1997 (Mort il y a 27 ans à l'âge de 76 ans)
  • Pays : Bresil
  • Langue : Portugais (bresil)

Paulo Freire (1921-1997), pédagogue brésilien, praticien et théoricien, philosophe de l'éducation populaire et universitaire, internationalement reconnu en particulier par ses travaux sur l'alphabétisation et par son engagement pratique même dans la lutte contre l'oppression par l'éducation tant au Brésil que de par le monde. Ses ouvrages sont traduits dans plus de vingt langues. Contraint de fuir le régime de la dictature brésilienne, il a été amené à vivre et à travailler en Bolivie, au Chili, aux États-Unis puis en Suisse.

empty