Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Muchacho t.1

À propos

Nicaragua, 1976. Secondé par la sinistre Guardia "Tachito" Somoza règne en maître sur ce petit pays d'Amérique centrale. Jeune séminariste, fils d'une grande famille de Managua, la capitale, Gabriel peint. Le Christ, la passion, les saint. Il est doué pour ça. C'est la raison pour laquelle on l'envoie exercer son art auprès de Ruben, le prêtre de San Juan, un petit village niché dans la montagne. Peu apprécié des villageois, parce qu'il est le fils de son père, Gabriel devra apprendre à les connaître et à les aimer, encouragé par un Ruben l'exhortant à les peindre tels qu'ils sont, hommes et femmes de chair et de sang. Ainsi, en soulevant "la peau des choses", Gabriel découvrira la répression militaire contre les paysans, et contre lui-même, le joug écrasant de sa sensualité. Pour lui, comme pour les villageois, les temps sont à la révolte qui gronde et à la révolution qui couve...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Action / Aventures

  • EAN

    9782800134093

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    72 Pages

  • Longueur

    31 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    585 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Emmanuel Lepage

Emmanuel Lepage est né le 29 septembre 1966 à St Brieuc. Il apprend la BD à partir de 15 ans auprès de Jean Claude Fournier, dessinateur de Spirou, et fait des études d'architecture. Il est l'auteur de « La Menace Verte » (1987), « L'Étranger » (1988), aux Editions Ouest France, « Les maudits à Maleta » (scénario Georges Pernin, 1989), « La statue d'Or Vivant » (scénario Georges Pernin, 1990), au Lombard, « Névé » (Scénario Dieter, 1991 à 1997) chez Glénat, « La Terre Sans Mal » (scénario Anne Sibran, 1999) chez Dupuis, et « Alex Clément est mort » (scénario Delphine Rieu, 2000) chez Vents d'Ouest.

empty