Ralph Azham T.11 ; l'engrenage Ralph Azham T.11 ; l'engrenage
Ralph Azham T.11 ; l'engrenage Ralph Azham T.11 ; l'engrenage

À propos

Revers d'astol pour Ralph Azham ! Après la trahison de Zania, le surintendant souhaite négocier une alliance avec Tilda Pönns. Cette redoutable Bleuie, chef de son clan de rebelles, est une des rares à faire peur au surintendant. Mais il sait que son soutien sera décisif dans la bataille qui l'oppose au préfet Poltosian, son ennemi juré. Tout reste cependant à jouer, car le terrain d'entente sera difficile à trouver. Par ailleurs, les interventions de l'Élu gênent de plus en plus les Grands Prêtres. En sauvant la jeune prophète Hyllie d'une tâche épuisante, il s'est attiré les foudres des religieux. Il est alors convoqué pour répondre de ses actes... au moment même où il s'envole en compagnie de sa soeur en quête d'informations ! En effet, celle-ci a découvert un village dont les habitants auraient comme elle perdu la mémoire dans des circonstances mystérieuses. Et elle espère obtenir des renseignements en se rendant sur place. Sauf que les habitants ne voient pas d'un bon oeil cette arrivée impromptue. Lewis Trondheim ne ménage guère son héros dans cette suite de ses aventures. Le puzzle est presque complété et l'affrontement final approche dangereusement ! Cette fois, nulle échappatoire possible : l'inéluctable engrenage est en marche.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Tout public > Fantastique / Esotérisme

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Tout public > Action / Aventures

  • EAN

    9782800174068

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    48 Pages

  • Longueur

    30 cm

  • Largeur

    21.8 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    402 g

  • Lectorat

    à partir de 9 ANS

  • Série

    Ralph Azham

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Lewis Trondheim

Né en 1964 à Fontainebleau, Lewis Trondheim passe son enfance à s'ennuyer et son adolescence à ne rien faire. En troisième, il entre dans un collège technique pour imiter son cousin. Ensuite, il fait une première E - sciences et mécanique, fraiseuse - où il se révèle tellement nul qu'on le rapatrie en philo-lettres.ÿÿArmé d'un bac philo, il se lance dans la bande dessinée, parce qu'il a envie de raconter des histoires et que, côté dessin, il a tout à apprendre. Par esprit de contradiction et curiosité scientifique, en somme. Vers 25 ans, armé d'une photocopieuse, il édite un fanzine tout seul, et tient douze numéros. Trouvant que l'art minimaliste a ses limites, il décide d'apprendre à dessiner et attaque les 500 pages de Lapinot et les carottes de Patagonie.ÿÿEn 1990, il fonde avec cinq autres dessinateurs la structure éditoriale l'Association. Puis il découvre qu'on peut gagner sa vie en faisant ce métier, quitte Paris pour le Sud, devient papa et entre chez Dargaud en 1995 avec Les Formidables Aventures de Lapinot. Coup de c½ur d'Angoulême en 1994, il reçoit en 1996 le Totem de la bande dessinée au Salon de Montreuil.ÿÿAux côtés de Joann Sfar et d'autres auteurs, il enchaîne avec le projet d'héroic-fantasy « Donjon », à la fin des années 90, chez Delcourt. Dès 2000, il réalise, toujours pour Delcourt, un grand nombre de séries jeunesses, comme les séries Kaput & Zösky, qu'il réalise tout seul, Allez raconte, avec José Parrondo ainsi que Le Roi catastrophe, dessinée par Fabrice Parme. Certaines de ses séries de l'époque se font adaptées en dessins animés, comme par exemple La Mouche.ÿÿÀ partir de 2004, il devient directeur de la collection Shampooing chez Delcourt, pour laquelle il réalise également quelques albums, tout en continuant à publier et à créer de nouvelles séries telles que Ralph Azam.ÿTrondheim est fait Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres (2005), et il se voit également décerner le Grand Prix du festival d'Angoulême.

empty