Le château fort

Le château fort

À propos

L'expression château fort est récente, postérieure à la révolution.
Elle désigne la forme médiévale de résidence des anciens seigneurs. en ces temps, le qualificatif était superflu. le château, par nature, était fortifié. il jouait un rôle éminent, complet et de façon autonome, dès l'origine vers la fin du xe siècle et jusqu'au terme du moyen age au xv siècle.
Il représentait la capitale pour une sorte de principauté : la châtellenie, territoire sur lequel, par droit héréditaire, un châtelain exerçait toute l'administration.
Chef militaire, ce dernier avait le pouvoir de police, il faisait rendre la justice, imposait les dépenses d'intérêt collectif directement aux usagers sous forme de service : les corvées, puis plus tard d'impôt en numéraire : les tailles. maître du terroir, il en contrôlait l'économie, en gérait l'exploitation agricole : une partie directement comme un bien propre, le reste sous forme de " tenures ", des concessions moyennant un loyer ou certaines redevances et des services (le guet au château par exemple) de la part des bénéficiaires.
En outre il faisait obligation à tous les paysans d'utiliser ses fours, moulins et autres pressoirs et d'acquitter une taxe à chaque fois, il exigeait des péages ou encore des taxes commerciales quand les foires et marchés se furent développés.
Toute cette autorité, il l'exerçait entièrement depuis le château : sa résidence modèle à dessein pour servir ses intérêts, son prestige et ses ambitions. elle était conçue comme un camp retranché d'oú, avec ses vassaux, sa famille, ses agents, ses soldats, il imposait sa loi.

Rayons : Arts et spectacles > Architecture / Urbanisme > Histoire de l'architecture > Moyen Âge

  • EAN

    9782842590581

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    8 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Poids

    50 g

  • Distributeur

    Aedis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty