Louise Michel

À propos

Qui est louise michel ? une inclassable qui inventa quelques-unes des formules les plus galvaudées, après elle, de l'anarchisme : " le pouvoir est maudit.
" ce pouvoir, qui s'exprime aussi dans l'exercice d'une sexualité à laquelle il est d'usage de considérer que louise -michel se déroba. louise michel n'est pas emma goldman qui força le respect de ses compagnons, sans se complaire dans la secondaire position de l'épouse, ni dans le nihilisme de son illustre prédécesseuse. diane chasseresse, louise michel a choisi tard son devenir. le jour oú la contre-révolution fusilla théo ferré et la plongea dans ce deuil des sens dont elle ne sortit pas.
Alors, le costume de la femme guerrière, qu'elle avait déjà endossé du vivant de théo ferré, déguisée en garde national et grisée de l'odeur des poudres sur les barricades - " oui barbare que je suis, j'aime le canon, l'odeur de la poudre, la mitraille dans l'air. " -, elle qui s'entraîna au tir avant la commune, louise michel ne le quitta plus. on ne manqua pas de la comparer à jeanne d'arc. une combattante ne peut qu'être une vierge.
Toutes les effigies de femmes armées de l'histoire moderne sont des vierges habillées en homme. la guerre ou le sexe.
Et l'on croit tout savoir sur louise michel.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782915514278

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Poids

    130 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Makassar

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Claire Auzias

Claire Auzias, docteur en histoire, est chercheur au laboratoire SOCIUS de l'université technique de Lisbonne. Membre du comité de rédaction de la revue Chimères, fondée par Deleuze et Guattari (Paris), et de la revue Utopia (Lisbonne), elle anime les éditions Egrégores, à Marseille. Elle est l'auteur par ailleurs de Les poètes de grand chemin, voyage avec les Roms des Balkans, Michalon (1998) ; Les Funambules de l'histoire, les tsiganes entre préhistoire et modernité, La Digitale (2002) et de Samudaripen, le Génocide des tsiganes, L'Esprit frappeur (2e éd., 2002).

empty