Les djinns de l'argent

Traduction SYLVAIN CAVAILLES  - Langue d'origine : TURC

À propos

En 1997, lorsque paraît en Turquie Les Djinns de l'argent, Murathan Mungan est déjà au faîte de sa carrière. Pour la première fois, il livre au public ces textes qu'il appellera plus tard des « nouvelles autobiographiques » et qu'il parsème de clés pour, d'une part, éclairer certains aspects de son oeuvre à la lumière de sa biographie, mais surtout pour mettre en évidence l'importance de sa ville d'origine et son influence sur son identité d'homme et d'écrivain.
Mardin, ville proche de la frontière syrienne où ont longtemps cohabité Arabes, Kurdes, Arméniens, Ézidis et Assyro- Chaldéens, est cette ville qui l'a fait, lui, cet écrivain qui règne depuis plusieurs décennies sur le paysage littéraire de Turquie. En mêlant l'intime et l'historique au fil des textes qui composent cet essai autobiographique, Mungan lui donne, comme il n'a eu de cesse de le faire dès ses premiers textes poétiques, dramatiques ou de fiction, ses lettres de noblesse.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Murathan Mungan

  • Traducteur

    SYLVAIN CAVAILLES

  • Éditeur

    Kontr

  • Date de parution

    20/09/2018

  • Collection

    Litterature

  • EAN

    9782955970058

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    116 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    155 g

  • Distributeur

    Pollen

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Murathan Mungan

  • Naissance : 21-4-1955
  • Age : 67 ans
  • Pays : Turquie
  • Langue : Turc

Murathan Mungan, dont la famille est originaire de Mardin au sud-est de la Turquie, est né en 1955 à Istanbul. Il est aujourd'hui une figure centrale du paysage littéraire turc, en tant qu'auteur mais aussi en tant que parole publique.
À la fois poète, dramaturge et écrivain, Murathan Mugan rencontre un succès tant critique que populaire en Turquie, où lui ont été décernés de nombreux prix.
Militant et homme de convictions, il a été érigé porte-parole de la communauté homosexuelle en Turquie et aborde régulièrement la question du conflit turco-kurde ainsi que celle du génocide arménien. Ses engagements politiques et sociaux habitent sa littérature et les personnages qui la parcourent.
Plusieurs de ses recueils de nouvelles ont été publiés en France par Actes Sud : Quarante chambres aux trois miroirs (2003), Tchador (2008), Les Gants et autres nouvelles (2011). À ce jour, seul cet aspect de l'œuvre de Murathan Mungan est accessible au lecteur français, à l'exception d'un extrait de pièce de théâtre dans une anthologie et de quelques poèmes dans des revues. Une nouvelle inédite de Murathan Mungan Les filles de Couture de luxe est parue dans l'anthologie Sur les rives du soleil. Écrivains de Turquie (Galaade, 2013).

empty